Cité du vin : inauguration présidentielle sous et sans tension

 |  | 441 mots
Nous rapprocher ?... Je ne suis pas sûr, mais ici, nous sommes ensemble, a plaisanté le président Hollande en réponse aux photographes lui demandant de s'approcher, pour la photo, d'Alain Juppé, candidat aux primaires à droite, en vue de la présidentielle de 2017.
"Nous rapprocher ?... Je ne suis pas sûr, mais ici, nous sommes ensemble", a plaisanté le président Hollande en réponse aux photographes lui demandant de s'approcher, pour la photo, d'Alain Juppé, candidat aux primaires à droite, en vue de la présidentielle de 2017. (Crédits : Appa)
Trait d’humour, coupure de courant programmée… mais passée presqu’inaperçue, l’inauguration de l’unique infrastructure dédiée au monde des vins, La Cité du vin à Bordeaux, s’est déroulée en présence du président de la République… et sur fond de manifs d’opposants aux pesticides et à la loi Travail.

"Se rapprocher ?... peut-être pas, mais en tout cas, ici, on est ensemble..." C'est par un trait d'humour, alors que les photographes lui demandaient de venir vers eux pour la photo immortalisant l'inauguration de La Cité du vin à Bordeaux, que le président Hollande, marchant aux côtés d'Alain Juppé, maire de Bordeaux, président de la Métropole et candidat à la primaire à droite, a entamé sa visite ce matin.

Une visite de ce bâtiment unique en Europe, culminant à 55 mètres et proposant, sur 13.350 m2 répartis sur 10 niveaux, une immersion dans l'histoire et les cultures du vin, conduite par Sylvie Cazes, présidente de la fondation, Philippe Massol, son directeur, et accomplie en compagnie de nombreux officiels dont le Premier ministre géorgien Guiorgui Kvirikachvili, Mathias Fekl, secrétaire d'État en charge du Commerce extérieur, des ambassadeurs, le président de la Région ALPC, Alain Rousset, les représentants de la filière vin, et de nombreux mécènes.

Le bâtiment de béton de verre et d'aluminium signé XTU (Anouk Legendre et Nicolas Desmazières), qui constitue, à l'issue de trois ans de travaux, "un nouveau phare du port de la Lune" pour Alain Juppé.

Juppé et Hollande trinquent... au champagne

Un phare qui a mobilisé une enveloppe de travaux de 81 M€ et dont le fonctionnement nécessitera un budget de 12 M€ chaque année.

En attendant les 450.000 visiteurs payants (20 euros sans réduction) qui sont attendus annuellement à partir du 1er juin, les 350.000 euros mobilisés pour l'inauguration de ce jour ont failli être gâchés par une action du syndicat Mines-Energie. L'organisation syndicale, dans un timing parfait, a coupé l'alimentation électrique de tout le quartier nord de Bordeaux au moment même, vers 12 h 10, de la prise de parole inaugurale du chef de l'Etat. Une coupure de deux heures qui n'aura finalement gêné que les journalistes présents dans la salle de presse, privée d'électricité, de son et donc de discours, mais aussi et surtout les habitants, commerçants et entreprises du secteur.
Bien informés, les organisateurs avaient prévu un groupe électrogène qui a pris le relais du réseau pour alimenter l'essentiel de La Cité du vin.

>> Lire aussi : La CGT a voulu priver Hollande de jus

Rien donc, pas même les manifestations lointaines des opposants à l'usage des pesticides ou encore les barrages mis en place par les opposants à la loi Travail, n'auront pu ternir l'inauguration de La Cité du vin et empêcher, finalement, Alain Juppé et François Hollande, de trinquer pour la santé du site oenotouristique... au champagne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :