Volotea fait de Bordeaux un pilier de son développement

Présent à Bordeaux ce matin, le PDG de Volotea Carlos Muñoz a réaffirmé l'importance de la ville dans la stratégie de développement de la compagnie aérienne espagnole à bas coûts. Objectif : doubler le nombre de siège d'ici trois à cinq ans.
De gauche à droite : Nicolas Martin, Pascal Personne et Carlos Muñoz
De gauche à droite : Nicolas Martin, Pascal Personne et Carlos Muñoz (Crédits : Objectif Aquitaine / Mikaël Lozano)

D'emblée, la donne a été claire : les médias présents pour obtenir des réactions après le crash de l'A320 dans les Alpes-de-Haute-Provence n'obtiendraient rien de Pascal Personne, directeur général de l'aéroport de Bordeaux-Mérignac, et ni de Carlos Muñoz, PDG de Volotea :

"Vos questions sont légitimes mais nous n'avons ni autorité ni pleine compétence pour répondre. Nous sommes affligés, mais nous n'avons pas de commentaires à faire."

Ne souhaitant pas s'exprimer sur le sujet, le duo a cherché à slalomer entre les questions posées malgré tout sur ce thème à la fin de la conférence de presse. Mais il s'est tout de suite attaché à parler chiffres. Et sur ce point, il y a de quoi avoir le sourire du côté de la plateforme aéroportuaire. Pascal Personne est revenu sur les bons chiffres enregistrés en 2014, avec un total frôlant les 5 millions de voyageurs (dont 2 millions via les compagnies low cost). "Le début d'année 2015 suit la même tendance avec une croissance de 6,5 %, une belle performance puisqu'il s'agit d'une saison hiver, traditionnellement plus dure. Le trafic est toujours porté par l'international, en croissance de 19 % par rapport aux mêmes dates", a expliqué Pascal Personne, détaillant les destinations qui performent le mieux : "Amsterdam, en croissance de 44 % avec l'arrivée d'easyJet et le doublement des rotations de KLM, Londres en hausse de 20 %, Barcelone de 16 % Lisbonne, Porto, Rome, Bruxelles Charleroi... Le trafic domestique est stable."

4e année à Bordeaux

Assis à côté de Pascal Personne, Nicolas Martin, directeur de l'office de tourisme de Bordeaux, a lui relevé "un début d'année positif après une année 2014 qui a vu les nuitées touristiques à Bordeaux progresser de 6 %. A la mode, la ville profite d'une bonne dynamique et d'une belle notoriété partout dans le monde." Soulignant au passage que dès qu'une liaison aérienne directe était créée, l'impact était tout de suite visible en matière de tourisme.

Carlos Muñoz a ensuite pris la parole pour faire le point sur le développement de Volotea, présente depuis avril 2012 sur la plateforme bordelaise et qui a transporté 250.000 passagers au départ de la capitale girondine. "Nous comptons doubler notre offre de sièges au départ de Bordeaux d'ici trois à cinq ans", a-t-il affirmé. Elle offrirait alors annuellement 800.000 sièges à cet horizon, contre 450.000 à la vente cette année (+ 20 % par rapport à 2014). Volotea devrait ainsi ravir la 3e place à Ryanair. Parallèlement, Volotea envisage de passer de 21 à 28 lignes aériennes directes d'ici à 2018 au départ de Bordeaux, rajoutant des destinations en France, Italie et Espagne essentiellement, ainsi que dans l'Europe de l'Est.

A plus court terme, les vols vers Brest et Prague (République tchèque) vont être annualisés. Carlos Muñoz évoque également "de bonnes tendances" pour Dubrovnik (Croatie) et Corfou (Grèce), qui font également partie des nouvelles destinations lancées cette année. Pise est "prometteuse".

La jeune compagnie espagnole Volotea, fondée par Carlos Muñoz, s'est spécialisée dans les vols à bas coûts et dessert 65 capitales régionales européennes plus Israël via 153 lignes. Elle espère totaliser 2,5 millions de passagers en 2018 (contre 1,8 millions en 2014) et voir son chiffre d'affaires progresser de 160 à 220 M€. Elle dispose d'une flotte de 19 appareils, exclusivement des Boeing 717.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.