L'international, mission impossible pour les startups françaises ? Eléments de réponse le 28 septembre

 |   |  477  mots
La sortie annuelle du Startupper réunit chaque année à Bordeaux plus de 300 personnes venues écouter des retours d'expérience sur une thématique précise.
La sortie annuelle du Startupper réunit chaque année à Bordeaux plus de 300 personnes venues écouter des retours d'expérience sur une thématique précise. (Crédits : Agence Appa)
La 3e édition du Startupper, le guide annuel des startups de la métropole bordelaise édité par La Tribune, sera présenté le 28 septembre prochain à l'occasion d'une table ronde consacrée à l'international.

L'édition 2018-2019 du Startupper, édité par La Tribune, en partenariat avec Bordeaux Métropole, Business France, la Caisse d'épargne Aquitaine Poitou-Charentes et Fidal, a pour ambition de donner un regard, le plus large possible, sur les startups de la métropole bordelaise. Ce hors-série dépassant les 160 pages sera publié le 28 septembre. Comme les années passées, il présentera en détails plus de 200 jeunes pépites innovantes : contexte de création, descriptif des produits ou des services, proposition de valeur, marché cible, équipe, principaux chiffres, objectifs...

L'édition 2018-2019 sera dévoilée le 28 septembre prochain à La Grande Poste à Bordeaux (rue du Palais-Galien, de 8h30 à 10h) à l'occasion d'une table ronde sur le thème : "L'international, mission impossible pour les startups françaises ?"

Ils sont en effet de plus en plus nombreux à penser que les startups françaises ne sont pas armées pour s'attaquer aux marchés internationaux. Car si elles arrivent aujourd'hui à lever autant de fonds que leurs modèles en amorçage, elles éprouvent des difficultés à se projeter sur un marché mondial. Le serial entrepreneur Carlos Diaz, installé aux Etats-Unis, le résume crûment : "Le véritable enjeu n'est pas le fait que nos startups soient françaises ou participent en masse à des salons mais davantage qu'elles soient bonnes. Le « Made in France » cela marche pour la maroquinerie, moins bien pour la tech. Seuls les géants américains (et chinois) sont capables de racheter nos startups à un prix attractif." D'autres font un constat plus nuancé et relèvent que de plus en plus de pépites sont câblées international dès leur départ et davantage poussées par leurs investisseurs et les membres de leur board. Après une prise de parole en introduction de Virginie Calmels, vice-présidente de Bordeaux Métropole, première adjointe au maire de Bordeaux en charge de l'Economie, de l'Emploi et de la Croissance durable, cette table ronde mixera prises de position et retour d'expériences très concrets. Y participeront :

  • Laetitia Banos, avocate fiscaliste, responsable régionale du Réseau International, cabinet Fidal
  • Grégory Lefort, CEO cofondateur d'Azendoo
  • Adrien Pinson, directeur général et cofondateur de Yescapa
  • Frédéric Sudraud, directeur général de Facil'Iti
  • Estelle Moreira, experte affaires internationales, Caisse d'Epargne Aquitaine Poitou-Charentes
  • Andreea Drondoé, chargée d'affaires international startup de Business France

La table ronde aura lieu de 8h30 à 10h à La Grande Poste, 7 rue du Palais Gallien à Bordeaux.

>> Inscriptions closes

Les retardataires peuvent encore faire apparaître - gratuitement - leur startup dans le Startupper 2018 - 2019 en remplissant le formulaire en ligne. Le Startupper comprendra également plusieurs pages dédiés aux étapes-clés de la vie d'une startup, aux meilleurs moyens de réussir et d'échouer, et livrera un tour d'horizon des structures d'accompagnement et de financement de la place bordelaise.

Visuel Startupper

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :