Effondrement du Grand Moun (40) : "l'épicier" veut comprendre

 |   |  286  mots
C'est un dôme comme celui là qui s'est effondré cette nuit sur le centre commercial Grand Moun inauguré mercredi et qui a accueilli 30.000 personnes ce jour là
C'est un dôme comme celui là qui s'est effondré cette nuit sur le centre commercial Grand Moun inauguré mercredi et qui a accueilli 30.000 personnes ce jour là (Crédits : Grand Moun)
Inauguré mercredi 7 mai, fermé vendredi 9 mai. Le centre commercial landais du Grand Moun, son hypermarché E. Leclerc et les enseignes de sa galerie commerciale sont fermés jusqu’à nouvel ordre suite à l’effondrement, cette nuit à 2h du matin, de 1.200 m2 de charpente métallique du dôme soutenant la toiture d’une des entrées du bâtiment principal.

"L'important avant toute chose, c'est que cette catastrophe n'a pas fait une seule victime » estimait, ce matin, Bernard Bornancin, directeur de l'hyper et porteur du projet commercial qui a mobilisé, pour sa réalisation à St-Pierre-du-Mont dans les Landes, 83 M€ d'investissement. Pour le moment, il n'est pas question d'évoquer la réouverture du centre commercial. "Nous devons analyser les raisons de cet effondrement. Il a été difficile d'immédiatement mobiliser les experts, les entreprises qui ont pris part au chantier en raison du contexte lié au pont du 8 mai. A ce stade, donc, nous ignorons tout des circonstances de cet incident. Contrairement à ce qui peut se dire actuellement, il apparait clairement que nous ne rouvrirons pas les portes à l'issue de ce week-end. L'ouverture ne sera possible qu'une fois que l'endroit sera parfaitement sécurisé".

Le site a-t-il été victime de l'aspect innovant et audacieux de son architecture ?

"Ce que je sais c'est que moi, je suis épicier, explique Bernard Bornancin, j'ai fait confiance à ceux qui savaient, aux architectes, aux grands bureaux d'études, aux experts des différents organismes en charge de la sécurité… je ne pouvais faire mieux et j'attends sereinement les explications ! Je suis comme les salariés : triste et plein de questions, mais je ne suis pas abattu, nous avons du courage et nous ouvrirons nos portes à nouveau le plus vite possible."

En attendant, le complexe commercial de 40.000 m2 qui avait accueilli 30.000 personnes lors de son ouverture mercredi dernier, est donc fermé et les 500 salariés concernés par ce site sont au chômage technique. Les autres bâtiments commerciaux (Décathlon, Darty, restaurants…) situés dans le centre commercial, mais non attenants au bâtiment touché, restent quant à eux ouverts.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/05/2014 à 10:40 :
courage monsieur Bornancin felicitations pour avoir entrepris une telle réalisation generatrice d autant d emplois dégonflant unpeu les chiffres du chommage SIon ne trouve pas des entrepreuneurs comme vous d ou va venir le travail? courage et bravo
a écrit le 12/05/2014 à 17:00 :
Qui sont ces "grands" bureaux d'étude et d'architecte ? Est-ce que, justement, on a pas fait "petit bras", pour ne pas dire "prix bas", dans le choix des fournisseurs ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :