La France, pays de fidélité ?

 |   |  325  mots
L'enquête révèle que les femmes possèdent en moyenne plus de cartes de fidélité que les hommes
L'enquête révèle que les femmes possèdent en moyenne plus de cartes de fidélité que les hommes (Crédits : DR)
L'Observatoire de la fidélité et de la fidélisation clientèle vient de rendre public les résultats de son enquête baromètre annuelle. Ils confirment les tendances observées ces dernières années.

Ce baromètre a été réalisé lors d'une enquête en ligne auprès de 1.520 porteurs de cartes de fidélité pris aléatoirement parmi les fichiers de 12 enseignes partenaires dans plusieurs secteurs d'activité. Il en ressort la confirmation de quatre grandes tendances déjà observées lors des éditions précédentes :

  • Les femmes ont une propension à détenir plus de cartes de fidélité que les hommes. Elles sont ainsi 40,8 % à affirmer en avoir entre 10 et 20, contre 25,4 % chez les hommes. 21,3 % des femmes en possèdent plus de 20, contre 6,4 % des hommes.
  • Le rôle du vendeur est jugé prépondérant dans l'adhésion à un programme de fidélité.
  • 59,8 % des consommateurs reconnaissent que le fait de posséder une carte de fidélité les incite à retourner plus souvent dans les magasins de l'enseigne. Le panier moyen est lui aussi impacté, à la hausse.
  • La méfiance est de mise vis-à-vis des cartes de fidélité payantes ou assorties d'options de paiement.

L'Observatoire s'est également intéressé à l'usage des réseaux sociaux et des applications mobiles. Si 60 % des personnes interrogées possèdent un compte Facebook (près de 80 % dans la génération Millenium, nés après 1980), ils sont 78 % à déclarer ne jamais utiliser Facebook dans une relation avec les marques et enseignes. De même seulement 18 % des personnes interrogées utilisent l'application mobile de leur enseigne préférée (28 % chez les Millenium). Ils l'utilisent essentiellement pour commander (49 %) ou remplacer leur carte de fidélité (38 %). Concernant les applications mobiles génériques de fidélité, seulement 10,2 % les utilisent avec pour objectif principal le remplacement de leur carte de fidélité lors du passage en caisse (93 %).

L'Observatoire de la fidélité et de la fidélisation clientèle est né du rapprochement d'Aquitem, société de Bruges spécialisée dans la gestion des programmes de fidélisation, et l'IAE de Bordeaux, l'école universitaire de management dispensant des formations de master marketing.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :