Rénovation énergétique : Archenergie arrive à La Rochelle

 |   |  315  mots
Entre 2014 et 2015, le chiffre d'affaires d'Archenergie a progressé de 70 %. L'ouverture d'une deuxième agence, à La Rochelle, devrait accélérer la croissance de cette startup de la rénovation énergétique.
Entre 2014 et 2015, le chiffre d'affaires d'Archenergie a progressé de 70 %. L'ouverture d'une deuxième agence, à La Rochelle, devrait accélérer la croissance de cette startup de la rénovation énergétique. (Crédits : Archenergie)
Dans un secteur du bâtiment toujours à la peine, la startup girondine (Pessac) Archenergie, acteur centré uniquement sur la rénovation énergétique, dénote. Croissance à deux chiffres chaque année, bon rythme de création d'emplois et maintenant ouverture d’une deuxième agence à côté de La Rochelle (17).

Quatre ans après sa création près de Bordeaux, à Pessac, la startup Archenergie continue sa marche en avant dans le domaine de la rénovation énergétique et dans sa quête d'en devenir un acteur de référence en Aquitaine. Mieux, désormais c'est dans la future grande région qu'Archenergie entend s'imposer en tant que "pure player" de cette niche d'activité.
La société, qui a créé 16 emplois depuis 2011, vient en effet d'ouvrir une seconde agence en Charente-Maritime cette fois, à Périgny, tout près de La Rochelle.
Fondée et pilotée par Pierre Rivallan (cadre commercial) et François Fuchs (ingénieur thermicien), la société surfe depuis sa création sur une croissance à deux chiffres. Son chiffre d'affaires est passé de 695.200 euros en 2013 à 875.000 euros en 2014 et devrait dépasser 1,5 M€, soit une croissance de +70 % cette année. 2016 devrait confirmer ce développement de l'activité, surtout si le bon démarrage de l'activité de la nouvelle agence de La Rochelle se confirme.

Le succès de l'interlocuteur unique ?

Une partie du secret de sa réussite repose sans doute dans la mise en place d'une sorte de stratégie de "guichet unique" pour le client ou prospect. Archenergie propose, sous une même enseigne, une compétence de bureau d'étude thermique et les équipes qui vont réaliser tous les travaux de rénovation énergétique demandés. Le principe de l'interlocuteur unique qui conçoit les solutions sur-mesure et les met en œuvre semble faire mouche. Si son modèle continue de plaire, Archenergie (qui participe au Forum Cop 21 du 17 novembre organisé par, La Tribune - Objectif Aquitaine) peut regarder l'avenir avec un minimum de sérénité. Les besoins existent, le secteur de l'habitat représente 30 % des consommations énergétiques en France et la loi définit l'objectif à 28 % la consommation d'énergie du secteur d'ici à 2030.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :