Les finances de Bordeaux Métropole se tendent

 |   |  245  mots
Une partie du résultat disponible 2014 sera versé au financement anticipé d'opérations au budget complémentaire 2015. 12 M€ iront ainsi en avancement de crédits de paiement de la phase 3 du tramway.
Une partie du résultat disponible 2014 sera versé au financement anticipé d'opérations au budget complémentaire 2015. 12 M€ iront ainsi en avancement de crédits de paiement de la phase 3 du tramway. (Crédits : Objectif Aquitaine / Mikaël Lozano)
Le dernier bureau de Bordeaux Métropole a permis de dresser un bilan financier. Ce dernier est marqué par une baisse des recettes et des investissements, faisant ressortir le résultat net disponible à 149 M€ (-11 %) sur l'exercice 2014.

Dans le détail, les recettes sur l'exercice 2014 diminuent de 4 % (à 1.373 M€), alors que les dépenses ont continué de croître de 1,6 % (à 1.224 M€). Parallèlement, les investissements reculent à 460,6 M€, contre 483,7 M€ en 2013, une baisse "logique dans le contexte d'une année de renouvellement des équipes municipales et du conseil de Bordeaux Métropole", indique la collectivité, qui évoque "l'effet ciseau entre évolution des recettes et des dépenses" pour justifier le résultat net disponible de l'exercice, qui s'élève à un peu plus de 149 M€ (- 11 % par rapport à 2013). Le président de Bordeaux Métropole Alain Juppé juge "inéluctable, dans l'avenir, de recourir à un étalement de certaines dépenses d'investissement et de s'astreindre à plus de rigueur dans la maîtrise des dépenses de fonctionnement".

Le résultat disponible de 2014 sera affecté à la maîtrise de l'endettement au budget supplémentaire 2015. 35,6 M€ seront ainsi dévolus à des remboursements anticipés d'emprunt et 78 M€ à la diminution d'inscriptions d'emprunt. Le solde (près de 29 M€) sera versé au financement anticipé d'opérations : 12 M€ en avancement de crédits de paiement de la phase 3 du tramway, 2,6 M€ pour le rachat du terrain d'assiette de la Grande salle de spectacle à Floirac...

Toujours au rang des finances, une nouvelle génération de contrats de développement sur la période 2015 - 2017 sera soumise au conseil métropolitain du 26 juin. Près de 1.200 opérations y sont répertoriées, représentant un total de 70 M€ d'engagements nouveaux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :