Le Girondin Implanet croit en Jazz

 |  | 443 mots
Lecture 2 min.
Implant Jazz (pour le rachis) d'Implanet
Implant Jazz (pour le rachis) d'Implanet (Crédits : Implanet)
En 2014 Implanet n’est pas parvenu à redresser ses pertes. Ce spécialiste des implants correctifs pour la colonne vertébrale et le genou, très impliqué en recherche et développement, bénéficie cependant de bonnes perspectives à l’export.

En bouclant avec succès fin mars son augmentation de capital lancée en février, Implanet (plus de 30 salariés), à Martillac (33), société cotée en bourse, spécialisée dans les technologies médicales, en particulier les implants destinés à la colonne vertébrale (rachis) et à la chirurgie du genou, a sauvé son année 2015. Implanet a en effet réussi à lever 11,2 M€ pour une offre calée à 9,7 M€ au départ et une demande exprimée de 16,5 M€ : soit une sursouscription de 170 % ! Plombée par un déficit de 6,8 M€ en 2013 (supérieur à son chiffre d'affaires de 6,6 M€), Implanet, dont Ludovic Lastennet est le directeur général, qui fait d'énormes efforts en recherche et développement, avait un besoin urgent d'argent frais. Sur les 11,2 M€ levés, 6,9 M€ doivent ainsi être consacrés au développement, dont 3,1 M€ au développement commercial de la gamme d'implants Jazz (destinés à la colonne vertébrale), 1,5 M€ en recherche et développement, pour faire de l'implant Jazz "une véritable plateforme technologique", et 2,3 M€ pour les études cliniques et médico-économiques, afin d'accélérer "l'adoption de Jazz dans les cas de grandes déformations de la scoliose et d'étendre son utilisation dans les chirurgies du rachis dégénératif".


+ 12 % aux USA


Le chiffre d'affaires 2014 a été marqué par l'arrêt de l'activité dédiée à la hanche et le résultat net de cet exercice est dans le droit fil de celui de 2013, avec une perte stabilisée à 6,8 M€. Les charges opérationnelles ont augmenté l'an dernier de 570.000 €, à 9,5 M€. Les dépenses liées à la création de la filiale Implanet America ont pesé. Retraité de l'activité hanche, arrêtée début 2014, le CA généré par Implanet affiche une hausse de + 28 %. La filiale créée aux Etats-Unis, Implanet America, a vu ses ventes progresser de 12 % même si les dépenses liées à son lancement pèsent encore. De son côté Jazz, l'implant à tresse (élastique) d'Implanet, qui permet de stabiliser la colonne vertébrale en cas de grande déformation provoquée par la scoliose, voit ses ventes progresser. "La vente de 4.260 implants Jazz en 2014 constitue une performance de tout premier plan. Nous avons tenus nos objectifs commerciaux, grâce notamment à la structuration rapide de notre filiale aux Etats-Unis" observe Ludovic Lastennet. La publication aux Etats-Unis d'une étude clinico-économique très flatteuse pour les implants Jazz, qui évalue le bénéfice économique de ces derniers à 11.700 $ par opération, devrait continuer à booster les ventes de ce dispositif outre-Atlantique. Rappelons cependant qu'Implanet a réalisé 57 % de son chiffre d'affaires en France l'an dernier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :