Fermentalg s’attaque au biokérosène et à l’alimentation

 |   |  385  mots
Fermentalg appuie toute sa stratégie sur l'innovation
Fermentalg appuie toute sa stratégie sur l'innovation (Crédits : Pascal Rabiller)
Les deux derniers dépôts de brevets de Fermentalg, à Libourne (33), doivent permettre à cette entreprise innovante de prendre pied sur de nouveaux marchés à fort potentiel.

La société de biotechnologie Fermentalg, cotée en bourse et spécialisée dans la production d'huiles et de protéines issues de microalgues, annonce la délivrance de "deux nouveaux brevets majeurs". Ces derniers portent sur l'exploitation de souches de microalgues à haut potentiel : Botryococcus (seul être sur Terre capable de produire directement des hydrocarbures) et Odontella (producteur de lipides oméga-3 de grande qualité). Organismes unicellulaires, les microalgues sont mixotrophes : elles ont la capacité, comme de nombreux autres organismes, de se nourrir soit en absorbant des nutriments extérieurs (hétérotrophie) soit en produisant leur propre nourriture grâce à la photosynthèse (autotrophie).

Fermentalg a d'abord mis au point une technique de culture des microalgues innovante qui repose sur la mixtrophie à dominante hétérotrophe. La direction de la société girondine, dont Pierre Calleja, est le PDG fondateur, souligne que son procédé de culture des microalgues par mixotrophie a permis de sélectionner les souches de Botryococcus les plus prometteuses en terme de production d'hydrocarbure.

Les oméga-3 aussi

"L'augmentation du rendement en lipides obtenus à partir de ces microalgues est en effet indispensable pour envisager une production rentable d'hydrocarbures à l'échelle industrielle" explique la direction de Fermentalg. Cerise sur le gâteau, ces hydrocarbures produits par Botryococcus (botryococcènes, alkadiènes, alkatriènes), qui peuvent être utilisés en chimie verte aussi bien que comme biokérosène, sont des molécules complètes, contrairement "à un hydrocarbure fossile très dégradé, et possèdent notamment des doubles liaisons (qui renforcent les liens entre les atomes - NDR), coûteuses énergétiquement à récréer par la pétrochimie". La chimie verte est l'un des axes de développement de Fermentalg, associé dans ce cadre à de très gros opérateurs, comme Arkema ou Soprema. La production d'oméga-3, grâce à la culture de souches d'Odontella, est un autre axe fort pour l'entreprise.

Ces acides gras sont essentiels à l'Homme, qui ne les produit pas lui-même et les trouve dans l'alimentation. Là aussi l'usage de la mixotrophie doit permettre d'améliorer les performances de la souche d'Odontella, au plan de la croissance et de la production de lipides. Fermentalg vise la production à grande échelle de deux grandes variétés d'oméga-3 utilisées dans l'alimentation humaine : EPA et DHA.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :