Innoveox se lance dans l’industrie nucléaire

 |   |  330  mots
Les eaux de lessivage des générateurs vapeurs des centrales nucléaires sont des déchets qui doivent être neutralisés
Les eaux de lessivage des générateurs vapeurs des centrales nucléaires sont des déchets qui doivent être neutralisés (Crédits : reuters.com)
Centrée sur les sites industriels classiques, dont elle valorise les déchets organiques, la société Innoveox vient de prendre le contrôle de l’entreprise nantaise Syneo, qui lui ouvre les portes du nucléaire.

Spécialiste de la transformation de déchets organiques en eau propre et énergie, grâce à la licence exclusive qu'elle détient sur le brevet (développé à Bordeaux) d'oxydation hydrothermale en milieu super critique (OHTS) à énergie positive, Innoveox annonce le rachat de Syneo à la barre du tribunal de commerce de Nantes.

Créée en 2004, cette entreprise d'ingénierie est dédiée au développement de logiciels appliqués à la gestion de systèmes et unités robotiques pouvant opérer en milieu hostile : en l'occurrence les centrales nucléaires. Détenant toutes ces accréditations qui font du nucléaire "un marché à fortes barrières", Syneo est lié par contrat à EDF, le gestionnaire du parc nucléaire français.

Innoveox, entrée sur le marché boursier en juin dernier, avec une levée de fonds de plus de 14 M€, a repris six salariés de Syneo.

"Cette acquisition nous ouvre l'accès au monde très restreint du nucléaire, réservé à des sociétés détenant, par leurs compétences, des accréditations longues et complexes à obtenir", relève Jean-Christophe Lépine, président d'Innoveox.

Les eaux de lessivage

Ce Girondin, qui dirige une entreprise parisienne dont le service Recherche et développement se trouve à Mérignac (Gironde) et la première unité opérationnelle dans le bassin de Lacq (Pyrénées-Atlantiques) va, grâce à l'acquisition de Syneo, pouvoir répondre aux projets ou appels d'offre lancés dans le domaine du nucléaire en France et à l'étranger : particulièrement dans l'activité de démantèlement des centrales.

Grâce aux qualifications de Syneo et à sa licence sur l'OHTS, Innoveox va "lancer des projets de recherches sur le traitement sécurisé des déchets nucléaires" et proposer une offre intégrée "allant de l'inspection des sites au traitement propre des déchets". Innoveox devrait ainsi faire valoir rapidement son savoir-faire, notamment dans la neutralisation des eaux de lessivage des générateurs vapeurs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/12/2014 à 20:56 :
C'est bon ça

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :