Première Nuit de la justice à Bordeaux

 |   |  286  mots
"Les notions de bien et de mal évoluent-elles avec le temps ?" Vaste question qui sera abordée ce mardi 28 octobre au soir à Bordeaux à l'occasion de la première Nuit de la justice.

L'Ecole nationale de la magistrature (ENM) de Bordeaux accueillera ce soir la première édition de la Nuit de la justice, organisée par la direction de l'action culturelle du Fonds social juif unifié, qui fédère lui-même 115 associations culturelles sur toute la France et soutient financièrement et logistiquement 101 programmes associatifs sur le territoire national et a pour objectif "le rayonnement d'une culture plurielle, ouverte sur la cité, vers tous les publics".

Cette nouvelle manifestation, en partenariat avec l'ENM, s'interrogera sur l'évolution à toute allure de la société. "Pensons pêle-mêle aux mutations familiales avec le mariage pour tous, aux interrogations liées à l'euthanasie, aux miracles de la génétique et à l'utilisation exécrable qui pourrait également en être faite. Dieu, les lois, et quelques philosophes s'occupaient jusqu'à ce jour des interrogations des simples mortels concernant le bien et le mal... Ont-ils toujours la main ?", veulent s'interroger les organisateurs.

Après un discours de bienvenue à 19 h 30, Blandine Kriegel, professeur émérite des universités, ancienne présidente du Haut conseil à l'intégration, donnera une "leçon inaugurale" sur le thème de "Hannah Arendt, le bien et le mal". Suivra une table ronde sur "Les notions de bien et de mal évoluent-elles avec le temps ?" avec Dominique Bertinotti, conseillère d'Etat et ex-ministre déléguée à la Famille, Emmanuel Salanskis, directeur de programme au Collège international de philosophie, Dominique Terré, membre du Centre de recherche sens, éthique société. Une interview filmée de Simone Rozes, qui fut la 1re femme présidente de la Cour d'appel, sera diffusée avec la conclusion de l'événement vers 21 h 20 puis un cocktail dînatoire.

Programme complet
Entrée libre

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :