Axelle Lemaire confirme la création d’un label de la médiation numérique

 |   |  466  mots
Axelle Lemaire, secrétaire d'Etat chargée du numérique
Axelle Lemaire, secrétaire d'Etat chargée du numérique (Crédits : D.R)
Axelle Lemaire, secrétaire d’Etat chargée du numérique, était en visite à Bordeaux à l’occasion de la Semaine digitale et de la 2e édition des Assises nationales de la médiation numérique. A cette occasion la secrétaire d'Etat a confirmé, ce midi, la création d’un label de la médiation numérique. Concernant le label French Tech et la candidature de Bordeaux, Axelle Lemaire n'a rien lâché. Pas d'annonce avant fin octobre.

La médiation numérique, c'est quoi ?

"La médiation numérique consiste à accompagner des publics variés vers l'autonomie, dans les usages quotidiens des technologies, services et médias numériques.", d'après les mots de Philippe Cazeneuve, fondateur du réseau Cré@tif, réseau organisateur des 1res Assises nationales de la médiation numérique, qui s'étaient tenues en Corse en 2011.

Par publics variés, il entend les enfants, les jeunes actifs, les personnes en recherche d'emploi, les personnes âgées.

"Le paradoxe, c'est qu'aujourd'hui les Français sont des grands usagers d'Internet mais que l'accompagnement au numérique n'est pas forcément répandu. Du temps du gouvernement Jospin, la politique d'accompagnement au numérique était avancée pour l'époque. Aujourd'hui, nous sommes dans la reconquête du rôle de l'Etat dans sa politique d'accompagnement", a expliqué devant la presse Axelle Lemaire, secrétaire d'Etat chargée du numérique.

Appliquer le travailler ensemble

Axelle Lemaire pense là aux personnes âgées, inquiètes de ce que peuvent faire leurs petits-enfants sur leurs ordinateurs, smartphones, ou qui ont seulement envie d'utiliser ces outils. Mais aussi aux chômeurs qui ont besoin d'un curriculum vitae numérique mais n'en ont pas forcément les capacités. Le gouvernement veut montrer son soutien et l'importance du travail des médiateurs numériques dans les territoires.

C'est après une consultation publique qui s'est déroulée sur les trois derniers mois dans laquelle l'ensemble des acteurs de la médiation numérique ont été invités à élaborer un cadre d'action commun. Objectif : développer de nouvelles solidarités et répondre aux besoins d'accompagnement dans l'accès au numérique, d'usage des matériels et des services, ou de conception de projets individuels ou collectifs par le numérique. De là est née l'idée de construire un label commun à l'ensemble des lieux de médiation numérique. Il va permettre l'identification et la reconnaissance des initiatives locales, le dialogue et la mise en réseau des acteurs de la médiation numérique.

La création de label de la médiation numérique implique aux différents acteurs du numérique (espaces publics numériques, fablabs, espaces de travail partagé) de travailler ensemble via une mise en réseau.

"La French Tech, ce n'est pas un concours de beauté"

Pour ceux qui voyaient dans le déplacement d'Axelle Lemaire l'occasion d'annoncer l'attribution du label French Tech à l'agglomération bordelaise, la secrétaire d'Etat a coupé court aux rumeurs. "La French Tech, ce n'est pas un concours de beauté. Le rôle de l'Etat ce n'est pas de trancher, c'est d'accompagner les projets des différentes métropoles." Aucune annonce ne sera donc faite avant fin octobre, a priori.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :