Pays basque : bons points et avertissements de la rentrée économique

 |  | 466 mots
André Garreta sur le port de Bayonne
André Garreta sur le port de Bayonne (Crédits : CCI Bayonne)
André Garreta, le président de la Chambre de commerce territoriale Bayonne Pays basque, faisait sa rentrée ce mardi 30 septembre. Une occasion de présenter les données économiques locales du 1er semestre 2014, les résultats de l’enquête semestrielle auprès des chefs d’entreprises mais aussi de commenter les projets en cours.

André Garreta a choisi de commencer par le positif : "Dans une conjoncture atone, les chefs d'entreprises du Pays basque ont maintenu leurs effectifs". Il y a même une création nette de 200 emplois dont la moitié dans le secteur de la construction. Et la tendance se confirme dans les prévisionnels de la seconde partie de l'année avec seulement 6 % d'entrepreneurs qui indiquent une possible détérioration de l'emploi au sein de leurs structures.

Toutefois, les points négatifs n'ont pas tardé à apparaître. Ainsi, l'investissement est en recul au Pays basque. 8 % des entreprises ont accru leurs dépenses d'investissements au cours du 1er semestre et 7 % d'entre elles s'apprêtent à le faire, tous secteurs confondus. Le président de la CCI locale s'est dit particulièrement préoccupé par la situation de la filière tourisme. Car si 75 % des entreprises de ce secteur ont maintenu jusqu'à présent leurs effectifs, la moitié d'entre elles indiquent avoir vu leur chiffre d'affaires et leur marge se dégrader et 16% pensent même réduire le personnel.

Des retards pour le développement

La filière tourisme, particulièrement importante au Pays basque (NDLR : 2 541 entreprises - 8 895 emplois - 38.650 touristes par jour à l'année - chiffres CCI de 2013) a connu une saison estivale difficile du fait de la météo mais aussi de la baisse du panier moyen des vacanciers. André Garreta a également souligné les aspects négatifs pour les hôteliers et les restaurateurs des normes dans le domaine de l'accessibilité. Il n'a pas manqué aussi de rappeler les retards pris dans le développement des transports comme la LGV Bordeaux - Hendaye ou encore la création d'une nouvelle ligne Biarritz - Roissy. Toutefois, la baisse du trafic des voyageurs tant pour l'aérien (- 1,4 % sur un an) que pour le ferroviaire (- 9,9 %) devrait tempérer les ardeurs d'autant que le manque de vision économique à long terme pour ce territoire se fait sentir.

Quand le bâtiment va...

Parmi les bonnes nouvelles économiques, le Pays basque a vu progresser, de janvier à juin 2014, de 24,9 % les mises en chantier de nouveaux locaux commerciaux. Cette embellie est due en grande partie aux travaux d'implantation d'Ikea dans la banlieue bayonnaise et à la construction d'infrastructures hôtelières avec notamment l'implantation, au sein de l'opération immobilière Marinadour à Bayonne, de l'hôtel Okko. Concernant le secteur du logement, le président Garreta a noté son maintien positif (+ 0,4 % sur un an), dû essentiellement aux projets de logements collectifs qui sont en hausse de 15 % par rapport à 2013 alors que les constructions individuelles sont en recul de 27 %. Au cours de cette conférence de rentrée, l'ouverture opérationnelle du laminoir Beltrame sur le Port de Bayonne a été confirmée pour fin 2015 avec à la clé la création d'une centaine d'emplois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :