Nouvelle-Aquitaine : l'emploi des cadres résiste mieux que prévu, sauf pour les jeunes

Le nombre d'embauches de cadres a reculé de -15 % sur un an en Nouvelle-Aquitaine en 2020, contre -19 % France entière, selon l'Apec. Une chute moins violente que prévue et qui laisse la place à un léger rebond de +7 % des intentions d'embauche en 2021 à près de 12.000 postes. Dans ce paysage en demi-teinte, les jeunes diplômés sont, de loin, les plus pénalisés.

4 mn

Après une hausse continue depuis 2013, l'emploi des cadres en Nouvelle-Aquitaine est en baisse en 2020, mais moins qu'au niveau national.
Après une hausse continue depuis 2013, l'emploi des cadres en Nouvelle-Aquitaine est en baisse en 2020, mais moins qu'au niveau national. (Crédits : Apec 2021)

Entre le verre à moitié vide ou à moitié plein. Danielle Sancier, la déléguée régionale de l'Apec en Nouvelle-Aquitaine, a choisi de le voir à moitié plein. Et les derniers chiffres dévoilés ce vendredi 6 mai lui donnent raison. Alors qu'en janvier dernier, elle craignait un effondrement des recrutements de cadres en France en 2020 de 30 % à -40 %, le bilan définitif est finalement moins violent qu'attendu à -19 % (229.000 embauches réalisées).

Lire aussi : En 2021, l'emploi des cadres à la peine

Et, comme le soulignait déjà l'enquête de Pôle emploi sur le besoin de main d'œuvre, la Nouvelle-Aquitaine résiste mieux que la moyenne nationale. L'année 2020 représente certes une rupture nette avec la dynamique de croissance continue depuis 2013 mais le repli annuel est contenu à -15 % avec 11.210 recrutements réalisés en Nouvelle-Aquitaine. Dans le même temps, l'Occitanie, pénalisée par l'aéronautique, enregistre une baisse annuelle deux fois plus brutale à -29 %. Cela ramène le marché de l'emploi des cadres en Nouvelle-Aquitaine peu ou prou à son niveau de 2017 (11.880 embauches).

Léger rebond en 2021

D'autant que les intentions d'embauches exprimées par les entreprises interrogées par l'Apec début 2021 dans la région semblent confirmer une tendance rassurante. Avec 11.970 cadres intentions de recrutements, les prévisions renouent avec une croissance de +7 % par rapport aux embauches effectivement réalisées en 2020 mais restent inférieures de -9 % au niveau record de 13.200 recrutements atteint en 2019.

"Cela traduit un redémarrage progressif du marché de l'emploi amorcé depuis le mois de septembre 2020 mais ce n'est pas encore un rebond qui est à l'œuvre", tempère Danielle Sancier, qui reste prudente pour la suite : "C'est à mon sens encore un peu juste pour espérer un retour au niveau de 2019 dès l'année 2022, il faudra probablement attendre les années suivantes. Mais il n'y a pas de certitudes à ce stade si ce n'est que cette crise laissera des traces bien que son impact soit moins violent qu'en 2008 et qu'en 2000."

Lire aussi : Start'Emploi 2021 : vous recrutez à Bordeaux Métropole ? Dites-le nous !

Cette année, ce sont les secteurs des services, de l'industrie et du commerce qui tirent les besoins d'encadrement en Nouvelle-Aquitaine et des métiers tels que technico-commerciaux, études R&D, cadres de production industrielle et de chantier.

Les jeunes diplômés fortement pénalisés

La région ne sort pas non plus indemne de l'année 2020 puisque malgré la création nette de 3.470 postes de cadres l'an dernier, cela représente une baisse nette de -35 % par rapport aux 5.360 créations nettes enregistrées en 2019.

Le gros point noir reste l'insertion professionnelle des cadres jeunes diplômés qui peinent durablement à trouver un poste en Nouvelle-Aquitaine ou ailleurs.

"En temps normal, 80 % des jeunes diplômés trouvent un poste dans les six mois. Aujourd'hui, on a encore un quart des cadres diplômés en 2019 qui n'ont pas trouvé d'emplois alors même que les diplômés 2020 sont arrivés eux-aussi sur le marché de l'emploi et que les diplômés arriveront à leur tour dans quelques mois", souligne Danielle Sancier, qui appellent les entreprises à jouer le jeu et à élargir leurs horizons de recrutements.

Les offres d'emploi de cadres ouvertes aux jeunes diplômés étaient ainsi encore en baisse de -41 % sur un an en décembre dernier, contre -9 % pour l'ensemble des cadres.

Lire aussi : Emploi : un an après le Covid, les métiers qui recrutent le plus en Nouvelle-Aquitaine

Les cadres sont à l'Ouest

Tous les départements de Nouvelle-Aquitaine ne sont pas égaux sur le marché des cadres. La moitié des cadres de la région travaillent dans deux départements : la Gironde (40 %) et les Pyrénées-Atlantiques (12 %). Si on y ajoute les trois autres départements de l'ouest de région (Landes, Charente-Maritime et Deux-Sèvres), la part grimpe même à 71 %, laissant un petit tiers aux sept départements de l'intérieur des terres. 77 % des cadres néo-aquitains sont établis à Bordeaux Métropole (27 %) ou dans une commune urbaine (50%).

Et les intentions traduisent la même dynamique puisque 73 % des 11.970 embauches de cadres prévues en 2021 sont situées en ex-Aquitaine, contre seulement 16 % en ex-Poitou-Charentes et 11 % en ex-Limousin. Quant au portrait-robot du cadre de Nouvelle-Aquitaine, c'est le plus souvent un homme (65 %), âgé de 30 à 49 ans (57 %) qui travaille le plus souvent dans les services (57 %) au sein d'une TPE/PME (52 %).

Lire aussi : Les cadres parisiens continuent à classer Bordeaux en tête de leurs rêves

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.