"Les offres d'emploi cadres sont en baisse de 24 % en Nouvelle-Aquitaine" (Danielle Sancier, Apec)

 |  | 1291 mots
Lecture 7 min.
Danielle Sancier, la directrice régionale de l'Apec en Nouvelle-Aquitaine, fait le point sur le marché de l'emploi des cadres en ce début d'année 2021.
Danielle Sancier, la directrice régionale de l'Apec en Nouvelle-Aquitaine, fait le point sur le marché de l'emploi des cadres en ce début d'année 2021. (Crédits : Agence APPA)
INTERVIEW. Malgré une baisse de 24 % des offres d'emplois de cadre publiées en 2020, la Nouvelle-Aquitaine tire son épingle du jeu tandis que des entreprises continuent à recruter dans les métiers de la donnée, du bâtiment intelligent et de l'usine du futur. En exclusivité pour La Tribune, Danielle Sancier, la directrice régionale de l'Apec en Nouvelle-Aquitaine, fait le point sur le marché de l'emploi des cadres en ce début d'année 2021.

LA TRIBUNE - Après une hausse continue ces dernières années, comment s'est comporté le marché de l'emploi des cadres en Nouvelle-Aquitaine en 2020 ?

DANIELLE SANCIER - Les deux premiers mois de l'année 2020 ont été dynamiques avec un fort volume d'offres d'emplois publiées dans la région, conformément à nos prévisions. Puis la crise est arrivée et, au final, sur l'ensemble de l'année 2020 près de 23.000 offres d'emplois ont été diffusées sur notre site pour des postes situés dans la région, cela représente une baisse de -24% par rapport 2019 ! C'est significatif mais la Nouvelle-Aquitaine a néanmoins mieux résisté que d'autres territoires puisque la tendance est de -29 % au niveau national et, par exemple, de -36 % en Ile-de-France, de -30 % en Occitanie ou encore de -25 % en Auvergne-Rhône-Alpes. Seuls les Pays-de-la-Loire font mieux avec un repli contenu à -23 %. L'économie diversifiée de la région a permis d'atténuer le choc par rapport à l'Occitanie qui est davantage mono-filière.

En matière de recrutements effectivement réalisés, nous devrions mesurer au niveau national une baisse de l'ordre de -30 à -40 % par rapport à ce qui était prévu par les entreprises. Mais nous n'avons pas encore les chiffres définitifs même si l'on sait que le 2e confinement a eu moins d'impact que le premier sur le nombre d'offres publiées : -10 % en novembre contre -25 % sur l'ensemble de l'année.

Lire aussi : Emploi : 22 % de postes de cadres en plus en Nouvelle-Aquitaine en 2019

En termes de secteurs d'activité, comment a réagi le...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :