En Nouvelle-Aquitaine, coup d'arrêt pour la viticulture, le tourisme et l'aéronautique

 |  | 675 mots
La fréquentation touristique à Bordeaux et en Nouvelle-Aquitaine sera un élément déterminant de la reprise.
La fréquentation touristique à Bordeaux et en Nouvelle-Aquitaine sera un élément déterminant de la reprise. (Crédits : Agence APPA)
INCERTITUDES. La région Nouvelle-Aquitaine a jusque-là échappé à la pandémie de Covid-19 mais s'inquiète des conséquences de la crise économique sur trois secteurs clés : le tourisme, le vin et l'aéronautique.

Le Sud-Ouest a été confronté très tôt au coronavirus, puisque c'est bien au CHU de Bordeaux qu'a été pris en charge le premier patient français contaminé dès le 23 janvier... Ce qui n'empêche pas la région Nouvelle-Aquitaine d'avoir été ensuite très largement épargnée par la pandémie, à tel point qu'il n'y a tout simplement pas de surmortalité constatée en 2020 par rapport à 2019.

Lire aussi : Covid-19 : les chiffres de la pandémie en France, dans votre région et votre département

Le système régional de santé a ainsi pu faire face de manière relativement sereine au virus et jouer le rôle de base arrière pour soulager le front. Dans le cadre d'une opération logistique et médicale hors normes, cinq TGV et huit avions entièrement médicalisés ont exfiltré 129 patients placés en réanimation du...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :