Nouvelle-Aquitaine : plus de 930.000 salariés en chômage partiel

 |   |  355  mots
Le secteur de l'hôtellerie restauration n'est pas encore fixé sur son sort.
Le secteur de l'hôtellerie restauration n'est pas encore fixé sur son sort. (Crédits : CC by Pixabay)
Alors que le déconfinement progressif est désormais engagé et pourrait concerner l'hôtellerie-restauration et le tourisme à partir du 2 juin, le dispositif de chômage partiel Covid-19 a été massivement utilisé en Nouvelle-Aquitaine.

Le décompte de la Direccte (direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi) arrêté au 15 mai dernier éclaire l'ampleur du filet de sécurité que représente le dispositif de chômage partiel. En Nouvelle-Aquitaine, 110.000 établissements ont eu recours au dispositif, soit environ 68 % des établissements de la région.

Lire aussi : Covid-19 : plus de 12 millions de personnes au chômage partiel, les contrôles s'accentuent

Ce sont les établissements de service (40 % des demandes) et de commerce (23 % des demandes) qui sont les plus concernés tandis que 80 % des établissements demandeurs emploient moins de 10 salariés, représentant 28 % des effectifs en chômage partiel. Avec 32 % des effectifs demandés, la Gironde est le département le plus concerné en Nouvelle-Aquitaine, suivi des Pyrénées-Atlantiques et de la Charente-Maritime. A l'inverse, la Creuse ne compte que 1,2 % du total régional. En proportion, c'est la Charente-Maritime qui le territoire le plus touché avec plus de 70 % de ses effectifs salariés en chômage partiel.

Au total, plus de 930.000 salariés néo-aquitains (soit 65 % du total) ont été mis en chômage partiel entre le 1er mars et le 15 mai. Cela représente plus de 407 millions d'heures non travaillées et déclarées en chômage partiel. A titre de comparaison, l'an dernier seulement 4,5 millions d'heures de chômage partiel avaient été autorisées pour 21.000 salariés. La crise du Covid-19 représente donc une hausse de 8.900 % du volume d'heures de chômage partiel dans la région !

Lire aussi : Le dispositif de chômage partiel évoluera à partir du 1er juin

Sans surprise, cinq secteurs économiques ont placé à un moment ou à un autre plus de 80 % de leurs effectifs en chômage partiel, un ratio qui grimpe même à 100 % dans l'hôtellerie-restauration qui fait l'objet d'une fermeture administrative. Suivent la construction avec 94 % de chômage partiel, l'aéronautique (88 %), l'automobile (82 %) et la métallurgie-fabrication-électronique (80 %).

Pour rappel, la Direccte Nouvelle-Aquitaine a mis en place un numéro unique d'appel (08 06 000 126) pour accompagner les entreprises et les salariés.

Lire aussi : 5,13 Md€ de prêts garantis par l'Etat distribués en Nouvelle-Aquitaine

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :