Le chômage en recul significatif au 1er trimestre en Nouvelle-Aquitaine

 |   |  443  mots
Si elle se poursuivait pendant quatre trimestres, cette baisse amorcerait un vrai virage dans l'évolution régionale du chômage.
Si elle se poursuivait pendant quatre trimestres, cette baisse amorcerait un vrai virage dans l'évolution régionale du chômage. (Crédits : Charles Platiau)
La Nouvelle-Aquitaine entame l’année d’un bon pied concernant l’évolution trimestrielle de son taux de chômage. Rien ne permet d’assurer pour autant que cette tendance positive va se maintenir.

Le chômage de catégorie A (sans emploi) a connu une baisse très nette au 1er trimestre 2019 en Nouvelle-Aquitaine, avec un recul de -1,4 %, à 284.290 personnes. Pendant ce trimestre le chômage n'a progressé que dans un seul des douze départements de la région, il s'agit du Lot-et-Garonne (Aquitaine), avec une évolution de la courbe à +0,7 %. Les plus fortes baisses touchent six départements néo-aquitains à commencer par la Creuse (Limousin), qui n'est ni le plus peuplé ni le plus riche de la région, loin devant avec une courbe en recul de -3,6 % du nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A.

La Creuse est suivie par les Deux-Sèvres (Poitou-Charentes), en baisse de -2,8 %, devant la Vienne (Poitou-Charentes), à -2,3 %, la Corrèze (Limousin), à -2,1 %, la Charente (Poitou-Charentes) et la Dordogne (Aquitaine) à -2 % chacun. Viennent ensuite la Haute-Vienne (Limousin), qui enregistre une baisse de -1,7 %, devant les Pyrénées-Atlantiques (Aquitaine), à -1,5 %. La Charente-Maritime (Poitou-Charentes) fait jeu égal avec la Gironde (Aquitaine), à -1,1 %, devant un autre département aquitain, les Landes, à -0,9 %.

Dassault Aviation

Les activités aéronautiques sont à la hausse en Nouvelle-Aquitaine (sur notre photo Eric Trappier PDG du groupe Dassault avec Florence Parly, ministre des Armées le 14 janvier dernier à l'usine Dassault de Mérignac : crédit  photo Agence Appa).

Renversement de tendance chez les seniors

Cette baisse du nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A est nettement plus marquée en Nouvelle-Aquitaine qu'en France métropolitaine où la courbe ne recule que de -0,7%. Ecart qui ne se dément pas sur un an puisque pendant cette période le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A diminue de -2,2 % en Nouvelle-Aquitaine contre -1,5 % en France métropolitaine. Par contre le nombre de demandeurs d'emploi des catégories A, B, C (sans emploi ou ayant exercé une activité) enregistre une baisse très légère en Nouvelle-Aquitaine de -0,2 %, à 510.520 personnes au 1er trimestre 2019, contre -0,4 % en France métropolitaine.

Le recul du nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A en Nouvelle-Aquitaine a, de façon générale, davantage profité aux hommes (-1,8 %) qu'aux femmes (-1,1 %). Un phénomène qui, en ce 1er trimestre 2019, n'épargne que les seniors. La baisse est ainsi de -1,7 % pour les moins de 25 ans chez les hommes contre -1,3 % pour les femmes. Dans la tranche d'âge des 25-49 ans, le recul des demandeurs d'emploi de catégorie A chez les hommes est de -2 % contre -1,2 % pour les femmes. Une fois n'est pas coutume cette tendance s'inverse chez les 50 ans et plus, avec un recul de -1 % pour les hommes et de -1,4 % pour les femmes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :