Exportations de Nouvelle-Aquitaine : les chiffres à connaître

 |   |  346  mots
L'agroalimentaire et l'agriculture, notamment les vins et cognacs, dominent les exportations de Nouvelle-Aquitaine
L'agroalimentaire et l'agriculture, notamment les vins et cognacs, dominent les exportations de Nouvelle-Aquitaine (Crédits : Jean-Bernard Nadeau - Vinexpo)
La Nouvelle-Aquitaine présente en 2018 une balance commerciale excédentaire de 0,6 milliard d'euros, au 5e rang des régions françaises. Voici ce qu'il faut retenir des chiffres publiés par les Douanes et analysés par l'Observatoire régional des échanges internationaux, co-piloté par la Région et la CCI Nouvelle-Aquitaine.

En hausse, mais pas trop

En 2018, la Nouvelle-Aquitaine a dénombré 9.553 entreprises exportatrices, dont 1.406 (14,4 %) étaient des primo-exportatrices. Ces sociétés ont réalisé au total 23,4 milliards d'euros d'exportations en 2018, ce qui traduit une hausse légère par rapport à 2017 (+0,9 %) bien inférieure à celle constatée au plan français (+3,8 % de moyenne).

Agriculture et agroalimentaire au sommet

Sans grande surprise, l'agriculture et l'agroalimentaire dominent le classement des filières exportatrices. La Nouvelle-Aquitaine est la première région agricole d'Europe : la filière pèse 38,7 % des exportations régionales et 5,8 milliards d'euros d'excédent commercial. Elle devance de loin le secteur de la chimie (10 %), qui chipe la 2e place du classement à la construction aéronautique et spatiale. Cette dernière, avec 1,8 milliard d'euros d'exportation et 773 millions d'euros d'excédent, est en retrait de 16,5 % par rapport à 2018. Suivent l'industrie du bois, la santé et les cosmétiques en pleine forme et a contrario un secteur de l'automobile à la 6e place en nette baisse.

Les Etats-Unis en tête

La patrie de l'oncle Sam est le premier pays client de la Nouvelle-Aquitaine. A 70 % ces exportations relèvent des domaines des vins et spiritueux et de l'aéronautique et du spatial. Le continent américain dans sa globalité se place au 2e rang des zones d'exportations (17 %) derrière l'Europe évidemment, qui concerne 6 exportations sur 10. L'Asie progresse de 13,8 % par rapport à 2018 et reste fixée à la 3e place, malgré la baisse de près de 11 % des exportations de vins et spiritueux vers la Chine.

Le Royaume-Uni en point d'interrogation

Le Brexit a de quoi faire trembler. Le Royaume-Uni est en effet le 2ème contributeur à l'excédent commercial de la région, derrière les Etats-Unis mais devant Singapour et Hong Kong. 43% de la valeur exportées se concentrent sur trois produits : boissons, produits de la culture et de l'élevage, et produits de la construction aéronautique et spatiale. D'après l'enquête réalisée par l'Observatoire, "les entreprises régionales qui exportent vers le Royaume-Uni sont plus structurées que la moyenne avec un chiffre d'affaires export médian de 500.000 €".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/04/2019 à 13:44 :
""les entreprises régionales qui exportent vers le Royaume-Uni sont plus structurées que la moyenne avec un chiffre d'affaires export médian de 500.000 €"."

Ce qui veut dire que c'est un commerce qui est ancré depuis belle lurette entre nos deux peuples, normal quand on connait l'histoire de Bordeaux. Soyons solidaires et sortons notre région de l'UE également !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :