Intérim : légère contraction de l’emploi en Nouvelle-Aquitaine

 |   |  474  mots
L'intérim est en pleine hausse dans le secteur transports routiers-logistique.
L'intérim est en pleine hausse dans le secteur transports routiers-logistique. (Crédits : DR)
La baisse de l’intérim en Nouvelle-Aquitaine au mois de mai reste dans l’épaisseur du trait. Comme pour la production, les nombreux jours fériés semblent avoir pesé sur travail temporaire.

La croissance de l'emploi intérimaire en France s'est repliée à +2,2 % en mai contre +5% en avril, dévoile le dernier baromètre Prim'emploi, association qui regroupe 80 % des entreprises appartenant à ce secteur d'activité. Cette information est d'autant plus importante que l'intérim est un indicateur avancé de l'emploi et esquisse les tendances de fond à l'œuvre. Prism'emploi explique néanmoins que ce repli très sensible est aussi probablement lié au nombre important de jours fériés de ce mois de mai 2018. Globalement tous les secteurs sont en hausse à l'exception du BTP qui enregistre un recul marqué, à -6,4 %. A l'opposé l'intérim dans le secteur transport-logistique enregistre une hausse de +14,1 %.

L'emploi intérimaire se redresse dans le commerce à +2 % en mai contre -1,2 % en avril, tandis que sa progression est freinée dans l'industrie à +0,8 % contre +4,9 % le mois précédent. Avec une évolution légèrement négative de -0,7 %, en mai (sur un an : de mai 2017 à mai 2018) la Nouvelle-Aquitaine se classe loin du peloton de tête de l'intérim, formé par les régions Bourgogne-Franche-Comté (+7,2 %) et Grand Est (+5,3 %).

Une chute spectaculaire dans la Creuse

A -0,7 % la Nouvelle-Aquitaine enregistre toutefois une contraction de l'emploi intérimaire bien moins marquée qu'en Occitanie-Pyrénées-Méditerranée (-4,1%) et Bretagne (-1,9 %). La Nouvelle-Aquitaine, aussi grande que l'Autriche, enregistre des résultats très contrastés. C'est ainsi dans l'ex-Limousin que l'évolution de l'intérim est la plus nettement négative, avec un véritable effondrement dans la Creuse, à -33,7 %, et une baisse très nette en Corrèze, à -13,2 %. La Haute-Vienne est le seul département limougeaud bien orienté, à +8,8 %.

Les départements de l'ex-Poitou-Charentes affichent des résultats nettement moins divergents. Avec une baisse de -7,9 % dans la Vienne et de -1,5 % en Charente-Maritime, contre une petite hausse de +0,6 % en Charente et une tendance inchangée dans les Deux-Sèvres. C'est dans l'ex-Aquitaine que la tendance est la plus favorablement orientée pour l'intérim avec un plus haut dans les Landes (département où l'emploi dans l'industrie est proportionnellement le plus élevé), à +17,2 %, juste devant la Dordogne (+11,1 %), la Gironde (+1,4 %) et les Pyrénées-Atlantiques (+0,2 %). Le Lot-et-Garonne est le seul département aquitain où l'emploi intérimaire baisse en mai, à -4,3 %.

Prism'emploi souligne toutefois qu'en Nouvelle-Aquitaine l'intérim recule dans une majorité de secteurs d'activité à l'exception de celui des transports-logistique, en pleine hausse, à +13,5 %, ou encore des services, qui se maintient, à +0,8 %. L'industrie enregistre une très légère inflexion à la baisse (-0,5 %), tandis que le BTP perd -5 % et le commerce -8,2 %. Même sur un an ce mois de mai 2018 reste atypique par rapport à celui de 2017, où les jours fériés ne s'étaient pas alignés aussi favorablement pour les salariés. Il faudra attendre les résultats de juin pour se faire une idée plus juste de la situation.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :