Nouvelle-Aquitaine : l’emploi intérimaire a progressé de 11,7 % sur un an en mars

 |   |  334  mots
La moitié des effectifs intérimaires de Nouvelle-Aquitaine sont concentrés dans l'industrie.
La moitié des effectifs intérimaires de Nouvelle-Aquitaine sont concentrés dans l'industrie. (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Les effectifs intérimaires restent à la hausse en Nouvelle-Aquitaine, comme en France, selon le baromètre trimestriel de Prism'emploi pour le mois de mars 2018. Les emplois en intérim progressent dans les différents secteurs d'activité comme dans les différentes qualifications, particulièrement dans les Landes et dans les Pyrénées-Atlantiques.

L'emploi intérimaire a enregistré une progression de +11,7 % en Nouvelle-Aquitaine en mars 2018 par rapport à mars 2017, soit une tendance légèrement plus dynamique qu'au niveau national (+10,4 %), selon le dernier baromètre trimestriel du groupe de recrutement en intérim, Prism'emploi. La Nouvelle-Aquitaine est la 6e région de France la plus dynamique alors que le podium est constitué des régions Centre-Val-de-Loire et Bourgogne-Franche-Comté (+16,2 %) et des Pays-de-la-Loire (+15,5 %).

75 % des intérimaires sont des ouvriers

En Nouvelle-Aquitaine, tous les secteurs d'activité voient leurs effectifs d'intérimaires progresser : les transports (+21 %), l'industrie (+13,5 %), le BTP (+11,2 %), le commerce (+5,2 %) et les services (+4,6 %). 50,8 % des effectifs intérimaires de la région sont concentrés dans l'industrie.

Si l'on regarde la même évolution selon les qualifications, toutes sont en hausse aussi. Les effectifs intérimaires progressent chez les employés (+15,8 %), les ouvriers qualifiés (+12,4 %), les ouvriers non-qualifiés (+9,9 %) et les cadres et professions intermédiaires (+7,7 %). Les qualifications où les intérimaires sont les plus représentés sont les ouvriers qualifiés (40 %) et non-qualifiés (34,7 %)

Enfin, les évolutions sont inégales selon les départements. Les emplois intérimaires progressent considérablement dans les Landes (+21,6 %) ou dans les Pyrénées-Atlantiques (+ 19,6 %), et très peu dans la Haute-Vienne ou la hausse n'atteint pas 2 %. La Creuse fait exception puisque l'emploi intérimaire y recule (-16 %).

L'intérim, indicateur avancé de l'emploi

Prims'emploi rappelle que l'évolution de l'intérim anticipe les mouvements en termes d'emplois et non l'évolution du chômage, qui est influencée par de nombreux facteurs extérieurs à l'emploi. L'intérim constitue ainsi « un indicateur avancé de l'emploi, les infléchissements observés interviennent 6 à 12 mois avant que les mouvements d'emploi des autres secteurs ne soient perceptibles. » Le baromètre précise aussi qu' « un niveau de croissance économique annuelle compris entre 0,6 % et 0,8 % permet de créer des emplois intérimaires. Le seuil permettant aux entreprises de développer de l'emploi durable se situe aux alentours de 1,5%. » En 2017, la croissance du PIB français s'est établie à 2 %, un plus haut depuis 2011.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :