Nouvelle-Aquitaine : les effectifs salariés en hausse de +1,6 % en 2017

 |  | 257 mots
L'hôtellerie-restauration est l'un des secteurs les plus dynamiques dans la région avec une croissance des effectifs de +4,5 % sur un an.
L'hôtellerie-restauration est l'un des secteurs les plus dynamiques dans la région avec une croissance des effectifs de +4,5 % sur un an. (Crédits : DR)
Avec 22.600 créations nettes, les effectifs salariés dans la région ont progressé de +1,6 % en 2017 par rapport en 2016, selon l'Urssaf Nouvelle-Aquitaine. Une croissance en ligne avec la tendance nationale, qui bénéficie d'abord à l'ex-Aquitaine et au secteur de l'hôtellerie-restauration.

Avec une progression des effectifs salariés de 2 % en 2017 par rapport à 2016, l'ex-région Aquitaine se détache nettement par son dynamisme au sein de la Nouvelle-Aquitaine qui affiche une croissance moyenne de +1,6 %, selon les derniers chiffres de l'Urssaf Nouvelle-Aquitaine dévoilés mi-avril. L'ex Poitou-Charente se situe exactement dans cette tendance (+1,6 %) tandis que l'ex-Limousin a enregistré l'an dernier un léger repli de -0,2 % du nombre d'emploi salariés.

Avantage au littoral

Le département le plus dynamique sur le front de l'emploi salarié est, sans surprise, la Gironde (+2,9 % sur un an) suivi de la Charente-Maritime (+2,2 %) alors que la Creuse (-1,1 %) et, dans une moindre mesure, la Haute-Vienne (-0,2 %) sont les seuls départements à accuser une perte des effectifs salariés sur leur territoire. Plus globalement, les bassins d'emploi littoraux sont nettement plus dynamiques que dans l'intérieur des terres avec des pointes à Rochefort (+4,5 %), Bressuire (+3,6 %) et Bordeaux (+3,1 %). A noter, le bassin d'emploi de Sarlat-la-Canéda qui affiche un fort repli (-4,6 %).

L'hébergement-restauration en pointe

Ce dynamisme régional est tiré sur l'ensemble de l'année 2017 par la croissance des effectifs dans le secteur de l'hébergement-restauration (+4,5 %), des services administratifs et de soutien (+3,4 %), des activités scientifiques et techniques (+3,0 %) et des métiers de l'information et de la communication (+2,9 %). A l'inverse, plusieurs secteurs d'activité ont enregistré l'an dernier une diminution de leurs effectifs en Nouvelle-Aquitaine en particulier les industries extractives d'eau et d'énergie (-2,3 %), les industries des plastiques et autres produits non minéraux (-0,8 %) et la métallurgie et fabrication de produits métalliques (-0,4 %).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :