Aquitaine Limousin Poitou-Charentes : léger recul du chômage

 |  | 415 mots
Lecture 2 min.
Ce sont les jeunes (moins de 25 ans) qui ont le plus bénéficié de la baisse
Ce sont les jeunes (moins de 25 ans) qui ont le plus bénéficié de la baisse (Crédits : © Philippe Wojazer / Reuters)
Après la hausse de décembre 2015, le nombre de demandeurs d’emplois de catégorie A affiche une baisse en janvier dans la région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes (ALPC), principalement alimentée par les départements du nord de la région.

En janvier 2016, le nombre de demandeurs d'emplois de catégorie A (sans emploi) a diminué sur un mois de 0,6 % dans la région ALPC, à 303.272 personnes, après une hausse de + 0,1 %. Une baisse légèrement inférieure à celle enregistrée pendant la même période en France métropolitaine (- 0,8 %).

Cinq départements connaissent une baisse égale ou supérieure à 0,6 %, dont quatre à 1 % ou plus. C'est la Haute-Vienne (Limousin) qui enregistre la plus forte baisse à - 1,4 %, devant la Charente (-1,3 %), la Gironde (- 1,2 %) et la Charente-Maritime (-1 %). Viennent ensuite la Creuse (Limousin), à - 0,7 %, et les Deux-Sèvres, en Poitou-Charentes (- 0,5 %).

Forte hausse en Corrèze

Trois départements de l'ex-Aquitaine enregistrent un recul beaucoup plus faible du nombre de demandeurs d'emplois de catégorie A. Il s'agit de la Dordogne (- 0,4 %), des Pyrénées-Atlantiques (- 0,3 %) et du Lot-et-Garonne (- 0,2 %). La plus forte hausse du nombre de chômeurs de catégorie A sur un mois a eu lieu en Corrèze, à + 1,1 %, devant les Landes (+ 1 %) et la Vienne (+ 0,3 %).

Sur un an l'évolution du nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A est en hausse de 1,8 %, comme en France métropolitaine. Le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A, B, C (actes positifs de recherche d'emploi) recule de 0,7 % sur un mois en ALPC, à 491.794 personnes, tandis qu'il progresse de + 4 % sur un an. En France métropolitaine le nombre de demandeurs d'emploi de cette même catégorie affiche un recul plus modeste sur un mois, à -0,3 %, et une augmentation légèrement plus élevée sur un an, à + 4,2 %.

La balance hommes-femmes

Sur un mois, la baisse du nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A est identique chez les hommes et les femmes, à - 0,6 %. C'est chez les moins de 25 ans que cette baisse est la plus forte sur un mois, à - 1,4 %, tandis qu'elle atteint - 0,7 % chez les 25-49 ans et qu'elle se fait dans l'épaisseur du trait, à - 0,1 %, chez les 50 ans ou plus. La ventilation par sexe confirme que les hommes profitent nettement plus de l'évolution de janvier que les femmes.

Ainsi chez les moins de 25 ans le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A recule en janvier de 2 % chez les hommes et seulement de 0,8 % chez les femmes. La tendance inversée chez les 25-49 ans mais avec une intensité différente. La part des hommes y recule ainsi de 0,5 %, mois que celle des femmes, à - 0,9 %. Chez les 50 ans ou plus la baisse sur un mois est uniformément répartie, à -0,1 %.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :