Aquitaine, petite croissance en fin d’année

 |  | 773 mots
Lecture 4 min.
Si l'industrie est bien orientée, le département le plus industriel d'Aquitaine, celui des Landes (ici DRT) est marqué par le pessimisme
Si l'industrie est bien orientée, le département le plus industriel d'Aquitaine, celui des Landes (ici DRT) est marqué par le pessimisme (Crédits : D.R)
La situation économique en Aquitaine s'est légèrement améliorée au 2e semestre 2015 mais l'euphorie n'est pas encore de mise. Quels secteurs se débrouillent bien ? Quels territoires sont optimistes ? Découvrez les principaux enseignements de l'enquête de conjoncture réalisée par la Chambre de commerce et d’industrie Aquitaine et présentée ce matin.

Christian Aubart, président de la commission "information et veille économique" de la CCI régionale, a présenté ce matin le Baromètre de l'économie aquitaine pour le 2ème semestre 2015, lors d'une matinale organisée en partenariat avec notre média au siège de la Banque Populaire Aquitaine Centre Atlantique (BPACA), à Bordeaux

La CCI Aquitaine, présidée par Laurent Courbu, a sondé 1.766 chefs d'entreprise aquitains début janvier pour connaître leur opinion sur l'évolution de la conjoncture et les perspectives pour les six premiers mois de 2016. On est loin du bain d'euphorie mais force est de constater que fin 2015, la situation économique s'est un peu améliorée en Aquitaine par rapport au 1er semestre. Ainsi, tous secteurs confondus, 37 % des dirigeants interrogés déclarent une stabilisation de leur chiffre d'affaires, contre 33 % qui enregistrent une baisse et 30 % une hausse.

Pas d'euphorie mais une dynamique industrielle

Par ailleurs 51 % des dirigeants déclarent stabiliser leurs carnets de commandes et 33 % d'entre eux ont investi. Le point le plus préoccupant concerne l'évolution des marges puisque celle-ci est jugée négative. La remontée du CA est très nette dans l'industrie qui passe d'un solde d'opinion clairement négatif en début d'année à un jugement tout aussi positif au 2e semestre. Un sentiment de confiance que les dirigeants appliquent également au 1er semestre 2016. Dans ce secteur les prévisions concernant l'évolution des effectifs sont également positives, y compris pour le début de 2016. Pessimistes au sujet de l'évolution des charges, les patrons de l'industrie se montrent nettement optimistes sur l'évolution de leurs carnets de commandes et plutôt sur la réserve concernant les investissements.

Le CA de la construction remonte, pas l'emploi

C'est assez surprenant pour être noté : dans la construction le chiffre d'affaires est fortement remonté au 2e semestre, après un très gros creux fin 2014, même s'il n'a pas atteint son point d'équilibre. Les prévisions sont positives pour le 1er semestre 2016. Malgré des prévisions également bien orientées, l'évolution des effectifs est clairement négative au 2e semestre. Toujours inférieure au point d'équilibre, l'évolution des marges a connu une forte remontée fin 2015, avec cependant une anticipation négative. L'évolution des carnets de commandes, qui restent très en dessous du point d'équilibre mais bien orientés, est comparable. Sauf que les prévisions pour le 1er semestre 2016 sont positives. Après une forte remontée au 1er semestre, les investissements dans la construction ont lourdement chuté au 2ème, avec une anticipation également négative début 2016.

Les services plutôt bien orientés

Redressement du chiffre d'affaires, recul des effectifs et chute des investissements caractérisent l'évolution du commerce, qui témoigne toutefois d'une bonne résistance des marges. Les prévisions sont négatives pour l'évolution des marges et des investissements, stables pour l'emploi et positives pour le chiffre d'affaires. Les dirigeants du secteur des services évoluent dans un contexte où les indicateurs sont plutôt bien orientés. Le chiffre d'affaires est ainsi passé franchement au-dessus de son point d'équilibre au 2ème semestre 2015, avec une prévision nettement positive pour le début 2016.

L'évolution des effectifs est plus contrastée et s'inscrit en recul en fin d'année, sans passer au-dessous de la ligne d'équilibre, avec des prévisions positives au 1er semestre 2016. Les marges évoluent quant à elle nettement au-dessous de leur point d'équilibre mais sont orientées à la hausse. La ventilation territoriale de l'évolution du chiffre d'affaires réserve quelques petites surprises puisqu'au 2ème semestre elle n'a été positive que dans trois circonscriptions consulaires sur sept : celles de la CCI de Libourne (Est de la Gironde), qui fusionne l'an prochain avec Bordeaux, de Bayonne - Pays basque et de Lot-et-Garonne.

Les Landais pessimistes

Les prévisions d'activité pour le 1er semestre 2016 sont par contre positives dans six circonscriptions sur sept, celles de Bayonne-Pays basque, Bordeaux, Dordogne, Libourne, Lot-et-Garonne et Pau Béarn. Seuls les patrons de la circonscription consulaire des Landes, qui emploie le plus de salariés dans l'industrie, font une prévision négative. Pas de corrélation entre les prévisions d'activité et l'emploi, relève le sondage.

Effectivement au 1er semestre, seule la circonscription de Lot-et-Garonne a enregistré une augmentation de l'emploi. Comme pour le chiffre d'affaires toutefois, les prévisions sont positives pour le 1er semestre 2016 dans toutes les circonscriptions sauf celle des Landes. Mais comme le souligne l'étude, "tant que la reprise ne sera pas confirmée, les effectifs resteront globalement stables".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :