Numérique : l’emploi progresse en Aquitaine

 |   |  585  mots
Le secteur du numérique a créé 12.000 emplois en 2014, dont 1.700 en Aquitaine.
Le secteur du numérique a créé 12.000 emplois en 2014, dont 1.700 en Aquitaine. (Crédits : Objectif Aquitaine / Mikaël Lozano)
Le syndicat des entreprises du numérique a publié les chiffres clés du secteur. L'emploi augmente en Aquitaine et tous les indicateurs sont au vert pour que l'activité continue à prospérer.

"Acteurs de la rupture numérique, si nous voulons continuer à exister, nous devons continuer à innover", écrit Guy Mamou-Mani, président de Syntec Numérique. Ce syndicat des entreprises de services du numérique représente 1.500 entreprises, cumulant elles-mêmes 80 % du chiffre d'affaires de la profession. Ils viennent de publier les chiffres clés du secteur en termes de croissance et d'emploi.

Une croissance de 2,1 % en 2015

Le secteur du numérique affiche au plan national une croissance de 2,1 % en 2015, les prévisions pour 2016 sont de +2,4 %.
C'est l'édition de logiciels qui connaît la plus forte hausse, avec une augmentation de 3,4 % du nombre de dossiers clients entre 2014 et 2015.
Le conseil en technologies ainsi que le conseil et services sont des filières qui progressent également, mais une pression sur les prix héritée de la crise demeure.

D'après l'enquête menée par le Syntec, les entrepreneurs du secteur des activités informatiques sont les plus confiants de l'économie française. Dans la mesure où ces anticipations influent sur les niveaux de production et d'emploi prévisionnels, il est de bon augure que 31 % des entrepreneurs soient optimistes quant à leur situation économique soit 5 points de plus que l'année dernière.
A titre de comparaison, cet indicateur est en moyenne à 23 % tous secteurs confondus.

Les plus fortes intentions de recrutement du privé pour les cadres...

93 % des entreprises prévoient de recruter au moins un cadre au quatrième trimestre 2015. Bien que ces intentions doivent être confirmées, elles font du numérique le secteur du privé qui prévoit de recruter le plus. Le secteur banque-assurance compte 81 % d'entreprises qui souhaitent recruter, l'ingénierie - R&D 74 %. Globalement, ces taux vont faire remonter la création d'emplois, dans un contexte national de chômage :

 ... mais un recours croissant à l'offshore

Dans les secteurs à forte pression sur les prix, à savoir le conseil en technologies et le conseil et services, de plus en plus d'entreprises créent des filiales dans des zones où la fiscalité est considérée comme "optimale". 
Pour ce qui est du conseil en technologies, l'offshore pèse 226 M€ en 2014, contre 119 M€ en 2013. Cela représente désormais 2,4 % du marché du conseil en technologies, soit un point de plus que l'année dernière.

Mais c'est sur le secteur du conseil et services que la situation est préoccupante : la part de l'offshore monte à 7,7 % pour 2014.

Profil des effectifs en Aquitaine

L' emploi a augmenté dans la région entre 2013 et 2014. De 12.400 salariés dans le secteur du numérique, on est passé à 13.000. Le nombre d'informaticiens augmente également, en passant de 17.900 à 19.000.

Cependant, le profil recherché a changé. Désormais, ce sont les profils cadres ayant entre un et dix ans d'expérience qui sont les plus recherchés par les recruteurs. Cette tendance nationale s'observe également dans la région.
Alors qu'en 2013, 25,3 % des effectifs aquitains avaient moins de 30 ans, ils ne représentent plus "que" 24,6 % des effectifs en 2014. La part des jeunes est en repli, en faveur des classes d'âges expérimentées.

En revanche, la rémunération brute moyenne dans la région a augmenté entre 2013 et 2014 : elle passe de 36,8 K€ à 38,7 K€. Ce n'est pas nécessairement imputable à des augmentations de salaires individuelles. Les jeunes qui ont les plus bas salaires étant moins embauchés, la moyenne augmente mécaniquement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :