En Aquitaine le chômage frappe comme la foudre

 |   |  444  mots
Nette aggravation en août autour d'Agen et chez les plus âgés
Nette aggravation en août autour d'Agen et chez les plus âgés (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
Les Lot-et-Garonnais et les seniors paient en août le plus lourd tribut à la montée du chômage sur un mois en catégorie A (sans emploi).

Le nombre de demandeurs d'emplois de catégorie A en Aquitaine est reparti fortement à la hausse en août, à + 1 %, par rapport à juillet, à 182.759 personnes. Sur un an la hausse s'accélère également, à + 5,8 %. En France métropolitaine le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A progresse de + 0,6 % sur un mois et de + 4,6 % sur un an, soit nettement moins que dans la région.

Concernant les catégories A, B, C (actes positifs de recherche d'emploi), l'Aquitaine enregistre une hausse de + 0,3 %, à 290.525 personnes, par rapport au mois précédent et de + 8,6 % sur un an. Une évolution qui semble rester une fois encore structurellement moins favorable qu'en France métropolitaine où l'effectif de cette catégorie augmente de 0,2 % sur un mois par rapport à juillet et de + 6,7 % sur un an. Il faut toutefois rappeler que les résultats sont affectés à la baisse puisqu'en juin Pôle emploi a modifié ses règles d'échantillonnage en reclassant les demandeurs d'emploi en formation, en service civique ou sous contrat aidé dans l'insertion par l'activité économique.


Explosion en Lot-et-Garonne


L'évolution du nombre de demandeurs d'emplois de catégorie A sur un mois est à la hausse dans presque tous les départements puisque la courbe reste stable en Dordogne. Le Lot-et-Garonne subit un impact vraiment massif avec une hausse mensuelle presque trois fois supérieure à la moyenne régionale, à + 2,6 % ! De ce fait, il se trouve loin de la Gironde qui connaît pourtant elle aussi une évolution supérieure à celle de la région, à + 1,1 %. Une fois n'est pas coutume, le département des Landes enregistre une évolution relativement modérée compte tenu du contexte, avec une hausse de + 0,9 %, devant les Pyrénées-Atlantiques (+ 0,6 %). Contrairement à ce qui s'était passé en juillet (avec une baisse de 1,1 % sur un mois), en août les jeunes Aquitains n'ont pas été épargnés par la hausse du chômage.


Les hommes de moins 25 ans


Même si elle un peu moins élevée, la progression du nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A atteint ainsi + 0,7 % chez les moins de 25 ans sur un mois, contre + 0,8 % chez les 25-49 ans. La plus forte dégradation frappe les 50 ans et plus, avec une augmentation de + 1,7 %. Autre phénomène marquant, la totalité de la hausse chez les moins de 25 ans est encaissée par les hommes (+ 1,3 %), tandis que l'évolution reste stable chez les femmes. C'est tout le contraire chez les 25-49 ans où la hausse est égale chez les hommes et les femmes (+ 0,8 %). La situation est défavorable aux femmes chez les 50 ans et plus, avec une évolution du chômage de catégorie A de + 1,8 % pour elles et de + 1,5 % chez les hommes.


Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/09/2015 à 19:29 :
Fabriquer des démotivés pour en faire des exclus

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :