Interim : la hausse, une tendance qui s’installe ?

 |  | 423 mots
Depuis janvier 2015, l'emploi intérimaire est en hausse continue sur le plan national... sauf dans la filière BTP où il recule depuis juillet 2014.
Depuis janvier 2015, l'emploi intérimaire est en hausse continue sur le plan national... sauf dans la filière BTP où il recule depuis juillet 2014. (Crédits : Reuters)
Selon Prism’Emploi, association qui regroupe 80 % des entreprises spécialisées dans le travail temporaire, l’emploi intérimaire a connu un mois de rebond en juillet 2015 par rapport au même mois en 2014. Au niveau national cette progression atteint 2,6 % et confirme une tendance à la stabilisation “haussière” de l’emploi intérimaire constatée depuis le premier semestre 2015. L’Aquitaine progresse aussi, mais fait un tout petit peu moins bien.

Pas de vacances pour l'emploi intérimaire pendant le mois de juillet dernier. Le baromètre Prism'Emploi, qui apporte un éclairage sur les tendances de l'emploi intérimaire en France, note une croissance du secteur de 2,6 % en juillet. Une progression en ligne avec la courbe d'évolution cumulée de l'intérim qui a, elle aussi, progressé de 2,6 % entre janvier et juillet 2015.
Juillet confirme donc, sur le plan national, la tendance haussière de l'emploi intérimaire.
Les cadres et professions intermédiaires profitent plus largement de cette hausse (+11,8 %), les employés sont également en forte progression (+11,3 %), les ouvriers (+1,3 %) et ouvriers non qualifiés (-1,9 %) sont nettement moins, ou pas du tout, concernés par cette progression de l'emploi intérimaire.
Le commerce (+16 %), les services (5,8 %) et les transports (+5,6 %) tirent largement les chiffres à la hausse. L'industrie progresse aussi, plus modestement avec +1,6 %. Le secteur du BTP voit encore ses effectifs intérimaires chuter avec un recul de 7,7 %. Cette tendance est constante depuis juillet 2014.

Gironde, unique moteur de l'Aquitaine en juillet


Trois régions semblent tout particulièrement profiter de la hausse nationale, Languedoc-Roussillon (+9,1 %), la Lorraine (+8,4 %) et PACA (+6,6 %). Trois régions, en revanche connaissent des reculs significatifs : Haute Normandie (-4,9 %), Picardie (-4,2 %) et Poitou-Charentes (-4 %).
L'Aquitaine connaît une progression, en juillet, de 2,2 % (+1,6 % pendant la période située entre janvier et juillet 2015). Les employés ont connu une forte progression de 30,8 % loin devant les cadres et professions intermédiaires (+4,4 %). Si le commerce (+24,2 %) et les transports (+7,9 %) sont les secteurs les plus porteurs pour l'intérim, en Aquitaine, l'industrie est en recul de 2,8 % contrairement à ce que montre la tendance nationale. Le BTP baisse également, mais moins fortement, avec -5,5 %, que ce qu'indique la moyenne nationale.

L'intérim de septembre "vigie" de l'emploi à venir ?

Si on regarde de plus près département par département, on constate qu'en Aquitaine, seule la Gironde (+3,9 %) connaît une progression de l'effectif intérimaire. La Dordogne (-4,4 %), les Landes (-1,5 %), le Lot-et-Garonne (-2,1 %) et les Pyrénées Atlantiques (-1,7 %) connaissent tous des reculs de l'emploi intérimaire.
Si, a priori, les premières analyses des données de transmises par les entreprises membres de Prism'Emploi (80 % de l'emploi intérimaire), concernant l'activité en août, confirmeraient la tendance à la hausse de l'emploi intérimaire, ce sont les chiffres et les tendances du mois de septembre qui seront scrutés avec beaucoup d'attention par les spécialistes de l'emploi. En effet, généralement, les chiffres de l'intérim de septembre préfigurent les intentions d'embauche des entreprises dans les mois à venir.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :