L'intérim progresse au 1er semestre 2015

 |  | 274 mots
L'intérim progresse, mais le BTP continue de souffrir
L'intérim progresse, mais le BTP continue de souffrir (Crédits : reuters.com)
Après six semestres consécutifs de baisse, en France, l’emploi intérimaire a progressé de 2,6 % au premier semestre 2015 malgré une légère chute de 0,2 % en mars. Une reprise modeste qui tend à ralentir en juin avec une hausse de 1,6 % au niveau national alors qu'au même moment, les effectifs progressent de 3 % en Aquitaine.

Selon le dernier baromètre Prism'emploi, en juin, les emplois intérimaires ont progressé de 3 % en Aquitaine. Le Lot-et-Garonne enregistre la plus forte progression des effectifs (+ 9 %). Les effectifs augmentent également en Gironde (+ 5,1 %) mais chutent en Dordogne (- 9,2 %) et dans les Pyrénées-Atlantiques (- 1,3 %).

Une évolution contrastée selon les qualifications : seuls les employés (+ 28,4 %) et ouvriers non qualifiés (+ 2 %) progressent. Situation inverse pour les cadres et professions intermédiaires (- 0,1 %) ainsi que les ouvriers qualifiés (- 3,5 %) qui sont en chute.

Une forte hausse de l'emploi intérimaire est relevée dans le commerce (+ 22,5 %) suivi par les services (+ 10,0 %) et les transports (+5,6 %) qui enregistrent une progression modérée. A l'inverse, l'industrie (- 0,6 %) et le BTP (- 5,7 %) se contractent.

Au plan national

La hausse nationale des effectifs intérimaires concerne tous les secteurs d'activité à l'exception du BTP qui enregistre une forte baisse de 12,6 % au cours du premier semestre 2015. La plus forte hausse des effectifs est relevée dans le commerce (+ 8,2 %), suivi par les transports (+ 6 %), les services (+ 4,4 %) et l'industrie (+4,2 %). Les effectifs sont en hausse dans toutes les régions pendant le semestre sauf en Picardie (- 1,3 %), Poitou-Charentes (- 4,2 %) et Champagne-Ardenne (-5,4 %).

Toutes les qualifications sont en progression au cours des six derniers mois, à l'exception des ouvriers qualifiés qui sont pénalisés par la chute du BTP : ces derniers enregistrent une baisse des effectifs de 5,7 %.

Quant aux autres qualifications, les employés enregistrent la plus forte hausse (+7,6 %). Les ouvriers non qualifiés (+6,9 %) ainsi que les cadres et professions intermédiaires (+6, 0 %) sont également en progression.

Prism'emploi regroupe 600 entreprises de toutes tailles du recrutement et de l'intérim, représentant 90 % du chiffre d'affaires de la profession.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :