Aquitaine, les jeunes balayés par la hausse du chômage

 |  | 388 mots
La stratégie de soutien à l'emploi des plus jeunes semble avoir atteint ses limites en Aquitaine
La stratégie de soutien à l'emploi des plus jeunes semble avoir atteint ses limites en Aquitaine (Crédits : © Eric Gaillard / Reuters)
Les moins de 25 ans des deux sexes ont été les principales victimes de la forte hausse du chômage enregistrée en Aquitaine en mars. Si la puissance d’impact est maximale dans les Landes, Gironde et Lot-et-Garonne sont sévèrement touchés.

Le nombre de demandeurs d'emplois de catégorie A (sans emploi) en Aquitaine a augmenté de + 1,4 % en mars dernier sur un mois (contre + 0,5 % en février), à 181.009 personnes. Ce nombre augmente de + 6,4 % sur un an dans la région. Cette hausse de mars en Aquitaine est en forte accélération sur un mois mais aussi par rapport à la France, qui enregistre de son côté une augmentation de + 0,4 % sur un mois et de + 4,9 % en un an.

Un département dépasse la barre des 2 %, il s'agit des Landes qui fait littéralement exploser le compteur à + 2,5 % sur un mois ! Ce département forestier, agricole et côtier, qui est aussi celui qui compte la proportion la plus élevée d'emplois industriels de la région et attire l'une des plus importantes population d'immigrants interrégionaux, est coutumier de ces violents à-coups.

Deux autres départements enregistrent une hausse franchement élevée sur un mois : la Gironde (+ 1,6 %) et le Lot-et-Garonne (+ 1,1 %). La Dordogne suit ce mouvement fortement haussier de très près, à + 0,9 %. Seul le département des Pyrénées-Atlantiques échappe à cette tendance tout en restant à la hausse, avec une évolution à + 0,3 %.

+ 2,8 % chez les jeunes femmes

Dans ce contexte, l'évolution du nombre de demandeurs d'emploi des catégories A, B, C (sans emploi ou activité réduite avec actes positifs de recherche d'emploi) n'échappe pas à cette forte tendance régionale à la hausse, avec une progression de + 1,1 % sur un mois, à 282.313 personnes, et de + 8,7 % sur un an, contre respectivement + 0,5 % et + 6,7 % en France. Si la hausse du nombre de demandeurs d'emplois de catégorie A sur un mois est légèrement plus élevée chez les hommes (+ 1,5 %) que chez les femmes (+ 1,2 %), elle explose littéralement pour les deux sexes chez les moins de 25 ans. Cette tranche d'âge enregistre ainsi une hausse de + 2,7 % sur un mois, devant les 50 ans et plus (+ 1,2 %) et les 25-49 ans (+ 1,1 %). Ce sont les femmes de moins de 25 ans qui paient le tribut le plus élevé à cette hausse, à + 2,8 %, devant les hommes de moins de 25 ans (+ 2,5 %). Viennent ensuite les tranches des 25-49 ans chez les hommes (+ 1,4 %) et des 50 ans et plus chez les femmes (+ 1,3 %).

Tout en restant très au-dessus de l'évolution nationale, les populations les moins sévèrement touchées en Aquitaine sont les femmes de 25-49 ans (+ 0,8 %) et les hommes de 50 ans et plus (+ 1,1 %).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/05/2015 à 13:09 :
100 mesures pour les chômeurs ...
mais personnes pour les mettre en œuvre

du vent
Réponse de le 08/05/2015 à 17:02 :
mais si on a de vraies spécialistes : entre emploi de complaisance et prestations fictives...ne demandez rien merci
a écrit le 29/04/2015 à 10:49 :
Comment vont réagir ces jeunes quand ils se rendront compte, à 30 ans, qu'ils sont passés à coté de leur vie ?
a écrit le 29/04/2015 à 10:45 :
Pas de chance, les frondeurs, pas tous du sud-ouest, ne veulent pas de réformes, plus de dettes, c'est la solution disent-ils.; et devinez ? Mélenchon est d'accord, il a l'exemple de Caracas pour l'éclairer
a écrit le 29/04/2015 à 8:01 :
Une région verte, qui vote rose et qui à présent broie du noir... De quelle couleur seront les régionales?
a écrit le 29/04/2015 à 7:59 :
Si cette histoire est vraie, c'est la honte totale pour la France et ceux qui croient la gérer : l'Aquitaine est en plein boom économique avec la forte croissance du secteur Aéronautique, et le chômage devrait y être au plus bas, surtout chez les jeunes.
Qu'est ce que c'est que ce f...oir ?
a écrit le 29/04/2015 à 7:38 :
Le système collectiviste socialiste français nie la réalité, refuse le marché, met en avant l'état et taxe à outrance les plus productifs. Tant que ce pays ne sort pas de ce système qui a échoué partout, elle décline. Je ne parle pas de la corruption morale des gouvernants qui détruit la confiance mais il n'y a pas débat ce sujet.
a écrit le 28/04/2015 à 23:06 :
L’Europe fait du chômage, existe-t-il une réaction ? On parle de croissance, mais on fait dans le poussif depuis longtemps. Cette croissance produit-elle des emplois ? Par exemple en Espagne, les chiffres élevés produisent une remise en cause de la société ?
a écrit le 28/04/2015 à 22:21 :
On fait des chômeurs et des fonctionnaires deux poids deux mesures. Le taux d'emploi est faible mais on refuse de faire place et même on ne paye pas de revenus avant 25 ans, ce qui pourrait conduire à des revendications. On fait des pénuries dans le logement, veut-on des bidonvilles? On appelle cela régime social? Performant avec une sous croissance?
Le chiffre du chômage est de près de 25% si on tient compte du taux d'emplois.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :