Quel bilan pour Bpifrance en Aquitaine ?

 |  | 627 mots
L'équipe de Bpifrance en Aquitaine compte 35 personnes à Bordeaux et Pau
L'équipe de Bpifrance en Aquitaine compte 35 personnes à Bordeaux et Pau (Crédits : DR)
Bruno Heuclin, directeur régional de Bpifrance en Aquitaine, a communiqué ce matin les principaux chiffres de l'activité de la banque publique d'investissement dans la région en 2014. 5.742 entreprises ont été soutenues à hauteur de 646 M€, permettant de dégager 1,3 Md€ de financements publics et privés.

D'emblée, Bruno Heuclin l'a rappelé : "C'est la dernière présentation sous ce format-là." Effectivement, la réforme régionale et la fusion Aquitaine - Limousin - Poitou-Charentes va rebattre les cartes dès le 1er janvier 2016. Pour l'heure, le patron de Bpifrance en Aquitaine, qui intervient en co-financement et co-investissement, a présenté ce matin les chiffres de son seul territoire, mettant en exergue deux faits saillants de 2014 : la levée de fonds de 5,3 M€ réussie par Sunna Design (spécialiste des éclairages autonomes par LED, Blanquefort), "emblématique de cette jeune génération de chefs d'entreprises prêts à ouvrir leur capital", et les 200 chefs d'entreprises fédérés à Bordeaux lors des Rencontres Bpifrance en novembre.

Que disent donc ces chiffres 2014 ? L'activité Garantie a atteint 193 M€ de risques (contre 204 M€ en 2013), permettant 416 M€ de financements bancaires accordés pour 4.436 entreprises. L'activité Financement est, elle, en forte hausse. Le cofinancement moyen et long terme de Bpifrance Aquitaine progresse de 14 % (à 132 M€) pour des financements totaux de 424 M€ qui suivent la même courbe, et les prêts de développement de la banque grimpent de 29 % à 58 M€ pour 999 entreprises bénéficiaires. Le montant total est donc en augmentation pour le risque de 19 % (191 M€) et pour le financement de 18 % (610 M€).

Le financement de l'innovation progresse

L'activité court terme se répartit ainsi : 161 M€ d'avances Bpifrance (hors Crédit impôt pour la compétitivité et l'emploi, CICE) et 73 M€ de financements totaux décrochés par 272 entreprises. Par ailleurs, au 31 décembre 2014, 899 entreprises d'Aquitaine avaient bénéficié du dispositif de préfinancement du CICE mis en œuvre par la banque publique, pour un montant de 67 M€. Cette fois, les chiffres sont moins bons qu'en 2013 pour le court terme : "Les marchés publics se sont restreints pour les TPE et PME, notamment du bâtiment et des travaux publics, que nous soutenons", explique Bruno Heuclin.

Sur le volet du financement de l'innovation, Bpifrance Aquitaine a apporté 35 M€ de soutiens (+ 48 %), pour 100 M€ de financements bancaires totaux (+ 47 %) à destination de 180 projets.

En consolidant les chiffres Financement / Garantie / Innovation, Bpifrance Aquitaine termine donc 2014 avec 646 M€ de risques (+ 11 %) aboutissant à 1,3 Md€ de financements publics et privés débloquées (stable par rapport à 2013) pour 5.742 entreprises (+ 2 %). Soit plus de la moitié de l'activité de la banque si l'on prend en compte le périmètre de la future Grande région Aquitaine - Limousin - Poitou-Charentes (1.131 M€ de risques pris par Bpifrance, 2.389 M€ de financements publics et privés, 9.541 entreprises soutenues).

Bon niveau d'activité des innovateurs et exportateurs

Enfin, la banque publique a investi ou réinvesti en direct dans six entreprises en 2014 : Fermentalg, Gascogne, le groupe Panther, Falières Nutrition, Locatelli... Elle intervient désormais dans 23 sociétés d'Aquitaine pour un montant supérieur à 66 M€. Au 1er semestre 2014, Bpifrance Aquitaine a investi via ses fonds partenaires dans 12 PME. La banque a souscrit 79 M€ dans 7 fonds régionaux ou interrégionaux. Son portefeuille, en direct et via les fonds partenaires, s'établit à 255 participations.

Se félicitant d'un "niveau d'activité au-dessus du marché pour les PME et ETI qui innovent et exportent, notre cœur de cible", Bruno Heuclin a été rejoint par Alain Rousset, président du Conseil régional d'Aquitaine mais aussi des comités d'orientation régional et national de Bpifrance, rappelant ce matin que "les prêts aux PME sont en croissance de 3 % dans notre région, contre 1 % en France". "Nous sommes sur la même tendance au 1er trimestre 2015", poursuit Bruno Heuclin, qui indique néanmoins que "le niveau des accords baisse de 5 % au plan national comme régional, signe que le frémissement des entreprises porteuses n'est pas encore une réalité sur notre cœur d'activité", autrement dit les sociétés innovantes et exportatrices.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :