80 % des consommateurs confiants dans l’eau du robinet

 |  | 481 mots
L'eau du robinet ne sert qu'à hauteur de 1 % de son usage pour la boisson
L'eau du robinet ne sert qu'à hauteur de 1 % de son usage pour la boisson (Crédits : DR)
Le Centre d'information sur l'eau a présenté ce matin à Bordeaux les résultats régionaux de l'enquête annuelle TNS-Sofres sur "Les Français et l'eau". Dans le quart Sud-Ouest, comme dans le reste de la France, 80 % des personnes interrogées déclarent avoir confiance dans leur eau du robinet.

Un peu plus amateurs d'eau du robinet, un peu plus inquiets des ressources naturelles : c'est ainsi que se présentent les habitants du quart Sud-Ouest de la France (Aquitaine, Limousin, Midi-Pyrénées) interrogés lors de l'enquête annuelle du Centre d'information sur l'eau "Les Français et l'eau" (1). Les résultats de cette enquête nationale font l'objet d'une déclinaison régionale pour la première fois.

Parmi les résultats notables : 80 % des habitants du Sud-Ouest ont confiance dans leur eau du robinet et 85 % se disent satisfaits du service d'eau de leur commune (ces proportions sont les mêmes pour toute la France). Dans la région, les habitants boivent plus d'eau du robinet : 70 % en consomment chaque jour (65 % en France) et 40 % se servent quotidiennement de l'eau en bouteille (51 % en France). A savoir : l'eau du robinet ne sert qu'à hauteur de 1 % de son usage pour la boisson. Ils sont 59 % dans la région à estimer que leur eau est douce, 52 % qu'elle est calcaire, et 69 % qu'elle a bon goût. 73 % déclarent ainsi n'utiliser aucun appareil de traitement de l'eau (66 % en France) tels que carafe, adoucissant ou filtre de robinet.

Un coût très mal estimé

Cette enquête met également en avant la méconnaissance des consommateurs devant les dépenses liées à l'eau. Ils estiment en effet en moyenne leur facture à 309 € (pour 120 m3) quand l'Insee arrête un chiffre de 425 €. Ils estiment le prix au mètre cube à 4,20 € alors que l'Insee établit ce prix à 3,54 €. Que ce soit en France ou plus particulièrement dans le Sud-Ouest, ils sont 67 % à penser que l'eau est plutôt chère, et 89 % qu'elle le sera encore plus à l'avenir. 88 % à surveiller leur consommation, pour faire des économies ou préserver la ressource. D'ailleurs 80 % des habitants de la région (71 % en France) pensent que l'eau est une ressource limitée. 59 % pensent que l'on manquera d'eau dans la région, 74 % que les ressources en eau sont polluées, 68 % que la qualité des nappes souterraines et des rivières va se dégrader. Mais en dépit d'une forte croissance des enjeux environnementaux concernant l'eau, les habitants du Sud-Ouest sont moins unanimes qu'au niveau national à estimer que la dépollution des eaux usées implique des investissements lourds (68 % contre 72 % pour l'ensemble de la France). C'est également le cas lorsqu'il s'agit de rendre l'eau potable : seulement 65 % (contre 70 % en France) sont d'accord pour dire que ce traitement nécessite des investissements lourds.
 
www.cieau.com

(1) Le Centre d'information sur l'eau est une association créée en 1995, par les entreprises du service de l'eau en France (Veolia Eau, Lyonnaise des eaux (désormais Suez Environnement, Saur), afin de mieux faire connaître l'eau du robinet et son service, au grand public. Depuis dix-huit ans, le Centre d'information sur l'eau analyse l'opinion des Français avec le Baromètre avec TNS-Sofres "Les Français et l'eau" (1004 personnes ont été interrogées fin 2013).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/03/2015 à 21:35 :
Si la question se pose c'est que jusqu’à présent il font encore confiance!
a écrit le 17/03/2015 à 16:45 :
bonjour,

Après lecture de votre article et de ce que l'avenir nous réserve.
Pourquoi la revalorisation de l'eau de pluie n'est-elle pas plus mise en avant dans les médias ?.
C'est une eau douce gratuite et une excellente alternative à l'eau du réseau.
cdlt
Réponse de le 17/03/2015 à 20:12 :
Oui, mais elle ne rapporte rien à aucune multinationale !
Réponse de le 17/03/2015 à 21:44 :
L'eau de pluie est chargée de poussières, de gaz quand il y a de la pollution. Elle n'est pas bonne à boire telle quelle (a un goût, bon, j'étais Parisien dans le passé).
On la collecte comment ? Avec des rivières ? Ou de gros entonnoirs ? L'ennui de l'eau qui tombe du ciel est qu'elle va où elle veut quand les nuages se déplacent..
Une partie donne, ici, de la neige en hiver et fondera plus tard pour alimenter les cours d'eau.
Moins on pollue l'eau moins on a besoin de la "purifier".

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :