En 2015, le retour de la confiance ?

 |  | 367 mots
Le moral des industriels remonte légèrement
Le moral des industriels remonte légèrement (Crédits : © Srdjan Zivulovic / Reuters)
Les indicateurs économiques girondins restent en majorité dans le rouge et la santé des entreprises reste fragile. Pour autant, la fin d'année 2014 a été marquée par un regain d'activité qui redonne un peu de rose aux joues des entrepreneurs, indique le dernier baromètre de la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) de Bordeaux.

"Une fin d'année 2014 marquée par un certain regain d'activité après un 3e trimestre noir." Voilà ce qui ressort, brut, du tour d'horizon mené par Cohda pour le compte de la CCI de Bordeaux du 6 au 16 janvier 2015 auprès d'un échantillon représentatif de 640 chefs d'entreprise. Le solde d'opinion, autrement dit le rapport entre les entrepreneurs qui déclarent une amélioration ou une détérioration, est négatif pour le chiffre d'affaires (-13), pour la trésorerie (-18), pour les carnets de commandes (- 4) ou encore pour les marges commerciales (-22). Ces indicateurs présentent néanmoins une amélioration par rapport au 3e trimestre 2014 : + 10 points pour le CA, + 6 points pour la trésorerie, + 12 pour les carnets de commandes, + 5 pour les marges commerciales. A l'inverse, le prix d'achat affiche une baisse de 13 points et les délais de paiement se dégradent également (- 3 points).

Disparités géographiques

Ce léger mieux se traduit par "un léger regain d'optimisme" des chefs d'entreprise, "notamment en ce qui concerne l'évolution de leur chiffre d'affaires, de leur trésorerie et de façon plus mesurée de leurs marges. Les perspectives sont en revanche plus prudentes pour les délais de paiement, et négatives pour l'évolution des prix d'achat." 23 % des patrons se déclarent confiants en l'avenir de l'économie nationale (+ 12 points), en particulier dans le secteur industriel (24 % de confiants, + 16 points) et sur la métropole bordelaise (32 % de confiants, + 18 points). 64 % des dirigeants interrogés sont désormais confiants dans l'avenir de leur entreprise (+ 7 points), un score qui atteint 69 % chez les industriels et 73 % chez les dirigeants de l'agglomération bordelaise. Ces résultats ne dissimulent pas des disparités géographiques importantes en fonction des zones géographiques. L'indicateur du chiffre d'affaires est ainsi proche de l'équilibre sur la métropole bordelaise (- 4), alors qu'il est largement négatif sur les arrondissements de Blaye et d'Arcachon (- 21).

Enfin, du côté des attentes formulées par les entrepreneurs girondins, l'accès aux crédits bancaires arrive en tête des réponses. C'est une priorité pour 15 % des chefs d'entreprise interrogés, et en particulier pour ceux du BTP (21 %) et du commerce (17 %).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :