L’agroalimentaire, ultime moteur de la création d'emplois

 |   |  577  mots
Avec une hausse de l'emploi salarié de 2 % au 3e trimestre 2014, l'agroalimentaire s'impose comme le plus robuste créateur d'emplois en Aquitaine
Avec une hausse de l'emploi salarié de 2 % au 3e trimestre 2014, l'agroalimentaire s'impose comme le plus robuste créateur d'emplois en Aquitaine
La baisse de l’emploi salarié marchand a été freinée au 3e trimestre 2014 en Aquitaine par le dynamisme de l’industrie agroalimentaire, avec un taux de chômage légèrement inférieur à la moyenne nationale.

La dernière note de conjoncture de l'Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) montre qu'au 3e trimestre 2014 l'emploi salarié marchand non agricole recule de 0,4 % en Aquitaine par rapport au trimestre précédent. La région suit la même évolution que la France métropolitaine, seule l'Ile-de-France restant positive (+ 0,1 %). Dans ce contexte, la Dordogne enregistre la plus forte baisse (- 0,6 %), devant la Gironde (- 0,4 %), le Lot-et-Garonne et les Pyrénées-Atlantiques (- 0,2 %).

Au cours de ce 3e trimestre, seul le département des Landes enregistre une hausse de l'emploi (+ 0,2 %). Sur un an, l'emploi augmente en Lot-et-Garonne (+ 0,2 %) et en Gironde (+ 0,3 %). Il stagne dans les Landes, diminue en Dordogne (- 1 %) et Pyrénées-Atlantiques (- 0,3 %). L'emploi salarié marchand non agricole reste ainsi stable en Aquitaine sur un an, alors qu'il recule de 0,4 % en France métropolitaine.

Les Landes en tête

La focale de l'Insee sur l'évolution de l'emploi industriel montre que ce secteur est le seul à la hausse au 3e trimestre en Aquitaine, à + 0,3 %, alors que dans le même temps il recule de 0,3 % à l'échelle nationale. L'Aquitaine enregistre ainsi la plus forte hausse de l'emploi industriel en région au 3e trimestre. Sensible sur un trimestre, le décalage entre Aquitaine et France métropolitaine est encore plus flagrant sur un an. Car si l'emploi industriel se tasse de 0,2 % sur un an en Aquitaine, il recule de 1,2 % au plan national.

Comme notre dossier du Guide des entreprises 2015 (disponible dans les kiosques depuis le 30 janvier) le montre, avec 16,9 % de la population active dans l'industrie, le département des Landes est proportionnellement le plus engagé dans ce secteur en Aquitaine. Une particularité qui semble expliquer la hausse de l'emploi salarié marchand dans les Landes. C'est en effet dans ce département que l'emploi industriel progresse le plus fortement au 3e trimestre (+ 1,5 %), devant la Dordogne (+ 1,1 %) et le Lot-et-Garonne (+ 1 %). Il stagne en Pyrénées-Atlantiques et diminue de 0,4 % en Gironde. L'industrie agroalimentaire, en hausse de 2 %, s'impose comme la motrice unique de cette croissance, l'emploi étant en baisse dans tous les autres secteurs industriels de la région.

Commerce et services encore résistants

L'emploi salarié marchand dans le commerce recule de 0,5 % au 3e trimestre en Aquitaine (- 0,4 % en France métropolitaine) et aucun département n'est épargné, avec - 1,1 % en Lot-et-Garonne, - 0,8 % en Dordogne, - 0,5 % en Gironde, - 0,2 % en Pyrénées-Atlantiques et - 0,1 % dans les Landes. L'Insee souligne que le léger tassement dans ce dernier département fait suite à une forte hausse de l'emploi salarié dans ce secteur au 2e trimestre (+ 3,3 %). L'effectif salarié dans le commerce n'avait pas connu de baisse en Aquitaine depuis le 2e trimestre 2013, et sur un an il reste créateur d'emplois dans la région (+ 0,2 %), alors qu'il se tasse en France métropolitaine (- 0,1 %).

L'emploi dans les services marchands hors intérim est, quant à lui, en retrait de 0,4 % en Aquitaine au 3e trimestre 2014, sur un mois, alors qu'il était orienté à la hausse depuis le 3e trimestre 2012. L'emploi salarié dans ce secteur reste stable en France métropolitaine. Le Lot-et-Garonne est le seul département aquitain où l'emploi dans le commerce reste stable : il recule dans tous les autres avec un record en Dordogne, à - 1,5 %. Sur un an, l'emploi dans les services reste toutefois positif (+ 0,5 %), devant la France métropolitaine (+ 0,4 %). Le taux de chômage régional progresse quant à lui de 0,2 % au 3e trimestre 2014, pour atteindre 9,8 % (contre 9,9 % en France métropolitaine) avec trois pics : en Dordogne (10, 8 %), Gironde et Lot-et-Garonne (10,1 % chacun).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :