Aquitaine : chute ininterrompue de l’intérim

 |  | 295 mots
Frappé de plein fouet par la crise, l'emploi intérimaire dans le BTP est en panne depuis de longs mois déjà
Frappé de plein fouet par la crise, l'emploi intérimaire dans le BTP est en panne depuis de longs mois déjà (Crédits : reuters.com)
Le baromètre de Prism’emploi, association qui regroupe 80 % des entreprises spécialisées dans le travail temporaire, confirme, pour le mois de décembre, la chute de l’emploi intérimaire entamée en août dernier. Chute qui s’accélère encore.

Selon le baromètre des professionnels du travail temporaire regroupés au sein de Prism'emploi, en décembre, les effectifs intérimaires ont une nouvelle fois baissé au plan national. Une baisse qui s'accélère puisqu'en novembre, elle atteignait - 2,7 % après une baisse de - 2,9 % en octobre. Cette fois, la descente se précipite encore puisqu'elle atteint - 4,1 % en France, tous secteurs confondus.

Haute-Normandie : une hausse hors norme

Même les secteurs qui restaient jusque-là positifs, comme l'industrie (+ 0,1 % en octobre, + 0,2 % en novembre), rentrent dans le rang (- 1,2  %). C'est aussi le cas du commerce. Le secteur, qui résistait encore en octobre, confirme le recul noté en novembre avec une chute de l'emploi intérimaire de 3 % en décembre. Le décrochage du secteur du BTP, déjà spectaculaire en novembre (- 20,2 %) s'accentue en décembre, avec un recul de 23 %.
En régions, seuls quatre territoires enregistrent une progression de leurs effectifs. Il s'agit de Languedoc-Roussillon (+ 4 %), Nord-Pas-de-Calais (+ 3,9 %), Ile-de-France (+ 0,3 %) et la Haute-Normandie qui affiche un surprenant + 16,6 % dans le contexte actuel.

En Aquitaine, seul le transport porte encore l'intérim

En Aquitaine, l'emploi intérimaire, qui avait reculé de 5,2 % en novembre, accentue encore la tendance avec - 5,8 %. Pour autant, les cadres et professions intermédiaires y sont en augmentation avec + 14 %. Les ouvriers non qualifiés et ouvriers qualifiés voient leurs effectifs continuer de reculer avec - 5 % et - 16,1 % respectivement. En résumé, les effectifs intérimaires ne progressent que dans un seul secteur en Aquitaine : le transport.

A l'analyse, tous les départements aquitains reculent sur le front de l'emploi intérimaire. En Dordogne, l'intérim recule de - 8,9 %, en Gironde - 3,2 %. Dans les Landes, la baisse atteint 16,7 % alors que dans les Pyrénées-Atlantiques, l'intérim recule de - 9,9 % et de - 4,6 % en Lot-et-Garonne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/01/2015 à 1:18 :
Ne craignez rien, Juppé et l'écologie de frappe sont là. En attendant, après avoir rendu Bordeaux, euh pardon, la Métropole de Bordeaux attractive pour l'élite internationale (par un petit jeu de chaises musicales et de renvois d'ascenseur bien compris), on va pouvoir passer à la vitesse supérieure. Enfin, façon de parler puisqu'il s'agit de supprimer les voitures qui gênent les belles âmes constructivistes et progressistes.
L'interim dites vous? Du médiocre, du pas bon. D'ailleurs, on pourrait le supprimer aussi, non? Voilà qui ferait rudement progressiste, non? Et durable. Oui sacrément durable ça de supprimer les trucs qui ne vous plaisent pas... lol

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :