Chômage : les chiffres de Noël sentent le sapin

 |   |  272  mots
Selon l'Insee, le chômage devrait concerner 10,6 % de la population active française d'ici juin 2015
Selon l'Insee, le chômage devrait concerner 10,6 % de la population active française d'ici juin 2015 (Crédits : © Christian Hartmann / Reuters)
Le gouvernement vient de faire connaître les chiffres de novembre du chômage. Sans surprise, puisque le Premier ministre Manuel Valls avait prévenu la veille de leur publication, ils ne sont pas bons.

Selon l'Insee, le chômage devrait concerner 10,6 % de la population active française d'ici juin 2015. La prévision est en ligne avec les chiffres de novembre qui viennent d'être dévoilés par le gouvernement. Après une relative accalmie en août dernier, le mouvement à la hausse s'est installé. De fait, fin octobre, on dénombrait 3,46 millions de personnes pointant en catégorie A, sans aucune activité, et 3,72 millions de personnes, départements d'outre-mer compris.

En ajoutant les demandeurs d'emploi en activité réduite, on arrivait à un chiffre total de 5,154 millions d'inscrits en catégories A, B et C.
Les chiffres de novembre, communiqués par Pole emploi, confirment l'accélération de la montée du chômage. Fin novembre 2014, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi de catégorie A s'établit à 177.103 en Aquitaine. Ce nombre augmente de + 1,9 % (+ 3.358) par rapport au mois précédent.

Destructions d'emplois inédites depuis 2009

Sur un an, il est en hausse de + 6,5 %. Par département, s'agissant toujours de la catégorie A, le nombre de demandeurs d'emploi varie en novembre 2014 par rapport au mois précédent entre + 1,0 % et + 2,6 % : Dordogne (+ 2,0 %), Gironde (+ 2,0 %), Landes (+ 1,0 %), Lot-et-Garonne (+ 1,3 %) et Pyrénées-Atlantiques (+ 2,6 %).
En France métropolitaine, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits en catégorie A augmente de + 0,8 % par rapport au mois précédent (+ 5,8 % sur un an).

Toujours selon le dernier baromètre de l'Insee, 55.200 postes ont ainsi été rayés de la carte au troisième trimestre, du jamais vu depuis la récession du deuxième semestre 2009. Avec 15,8 millions de personnes, la population active est retombée en France à son niveau de 2004.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :