Le numérique, un poids lourd aquitain

 |   |  331  mots
L'Aquitaine connaît une forte croissance des effectifs du secteur numérique depuis 2009
L'Aquitaine connaît une forte croissance des effectifs du secteur numérique depuis 2009 (Crédits : Décideurs en région)
La région Aquitaine comptait en 2013 12.400 salariés dans le secteur du numérique et 17.900 informaticiens. Les effectifs sont globalement assez jeunes et peu féminisés, si l'on épluche les données qui viennent d'être communiquées par la délégation régionale du Syntec Numérique.

Le syndicat professionnel Syntec Numérique vient de publier une étude intéressante sur le poids de la filière numérique, apportant un éclairage socio-économique réactualisé. On y apprend que l'Aquitaine, si elle ne figure pas dans le peloton de tête français en termes de nombre de salariés, fait en revanche partie de celles dont le taux de croissance annuel moyen des effectifs est élevé : entre 4 % et 6 % entre 2007 et 2012, soit derrière les Pays de la Loire mais à la hauteur de la Bretagne, de Midi-Pyrénées, de Languedoc-Roussillon et de Nord-Pas-de-Calais.

Les effectifs de la filière numérique montaient en 2013 à 12.400 salariés auxquels on peut rajouter 17.900 informaticiens travaillant pour l'ensemble des secteurs de l'économie, hors fonction publique. 43 % de ces informaticiens œuvrent dans les logiciels et services informatiques. Un segment qui maintient une croissance du nombre de salariés depuis plusieurs années, même si l'euphorie des années 2010, 2011 et 2012 semble se tasser en 2013.

Dans l'ensemble du secteur aquitain, on y trouve 30 % de femmes, soit un taux de féminisation meilleur qu'au plan national (27,2 %), mais assez largement inférieur si l'on compare à l'ensemble de l'économie française (46,5 %). 25,3 % des effectifs aquitains ont moins de 30 ans : c'est moins bien que la moyenne hexagonale (33,2 %) mais mieux que pour l'ensemble de l'économie française (21,7 %). Le taux de CDI s'avère plutôt excellent (93,8 % en Aquitaine, contre 93,6 % pour le numérique français et 68,1 % pour l'économie française). La rémunération brute moyenne annuelle des salariés s'établit à 36,8 K€, loin des chiffres nationaux de la filière (45,7 K€) mais au-dessus de la moyenne de l'économie française (29,5 K€).

Au plan national, le secteur conseil, logiciel et services informatiques a connu une croissance de 0,7 % en 2014 et s'attend à une progression d'1,5 % en 2015. Parallèlement, 35.000 cadres auraient été recrutés en 2014. Le chiffre d'affaires 2014 atteint 49,5 Md€, répartis entre le conseil et les services informatiques (62 %), l'édition de logiciels (21 %) et le conseil en technologies (17 %).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :