Hôtellerie : Bordeaux a passé un beau mois de juillet

 |  | 780 mots
L'office de tourisme de Bordeaux a enregistré une fréquentation des visiteurs étrangers en hausse en juillet
L'office de tourisme de Bordeaux a enregistré une fréquentation des visiteurs étrangers en hausse en juillet (Crédits : Appa)
In Extenso (membre de Deloitte) vient de publier son baromètre des performances hôtelières en France en juillet 2014. Alors que l'activité touristique en Aquitaine semble en recul à peu près partout, Bordeaux s'en tire avec de bons résultats que commente Stéphan Delaux, adjoint au maire de Bordeaux en charge du tourisme.

"Des performances hôtelières estivales à l'image de la météo". Voilà comment In Extenso résume, en une formule concise, le bilan français de l'hôtellerie en juillet 2014. "La première moitié de l'été a vu se maintenir le climat morose qui plane sur l'hôtellerie française depuis quelques mois", décrit le dernier baromètre. "En juillet, les hôtels de luxe de Paris et de la Côte d'Azur ont subi « l'effet Ramadan ». Mais au-delà de ce phénomène qui concerne moins de 1% des hôtels français, ce sont les segments super-économiques et économiques qui affichent une dégradation inquiétante de leurs performances commerciales mois après mois. (... ) Dans l'hôtellerie littorale, les établissements économiques ont revu leurs tarifs à la baisse, parfois en raison d'une météo qui ne les a pas vraiment aidés. En province, les segments économiques et super-économiques continuent de faire grise mine, tant au niveau du taux d'occupation que de la recette moyenne chambre."

Bordeaux fait partie des rares agglomérations à enregistrer une croissance de leur activité hôtelière en juillet. La ville s'en tire avec les résultats suivants :

Segment grand luxe et haut de gamme
Taux d'occupation : 55,6 % (+ 11,5 % par rapport à juillet 2013)
Recette moyenne par chambre louée (prix moyen auquel est vendue une chambre sur une période donnée, tenant compte des réductions et tarifs spéciaux accordés) : 210 € (+ 0,4 %)
Revenu moyen par chambre disponible (rapport entre le chiffre d'affaires hébergement et le nombre de chambres disponibles à la vente) : 117 € (+ 12 %)

Segment milieu de gamme
Taux d'occupation : 68,3 % (+ 8 % par rapport à juillet 2013)
Recette moyenne par chambre louée : 80 € (+ 0,1 %)
Revenu moyen par chambre disponible : 55 € (+ 8,2 %)

Segment économique
Taux d'occupation : 61,7 % (-1,8 % par rapport à juillet 2013)
Recette moyenne par chambre louée : 60 € (- 2,4 % par rapport à juillet 2013)
Revenu moyen par chambre disponible : 37 € (- 4,2 % par rapport à juillet 2013)

Segment super-économique
Taux d'occupation : 76,6 % (+ 2,1 % par rapport à juillet 2013)
Recette moyenne par chambre louée : 37 € (- 5,4 %)
Revenu moyen par chambre disponible : 29 € (- 3,4 %)

Ce sont donc "de bons résultats" selon Stéphan Delaux, adjoint au maire de Bordeaux en charge du tourisme, surtout comparativement à de nombreuses autres métropoles françaises qui font grise mine : Toulouse, Strasbourg, Marseille... Bordeaux fait partie des rares à progresser.

Plus de visiteurs étrangers

Parallèlement, l'office de tourisme de Bordeaux a accueilli, toujours en juillet, 101.965 visiteurs, avec une fréquentation française en repli de 13 % mais une hausse significative des étrangers renseignés (+32 % par rapport à juillet 2013). "Bordeaux est réellement devenue une marque internationale,poursuit Stéphan Delaux, qui observe que les visiteurs venus d'Amérique du Nord, de l'Asie ,du Brésil et de l'Australie étaient particulièrement nombreux. "Au plan français, le développement de la destination Bordeaux se fait de manière naturelle, grâce au bouche-à-oreille et à une présence dans la presse. La ville s'inscrit bien dans les tendances actuelles de consommation : tourisme urbain, attrait pour le patrimoine, la gastronomie et plus globalement les séjours à contenus. Les forts enjeux de développement se situent au plan international. La méthodologie n'est pas la même : si vous voulez faire venir la clientèle chinoise ou coréenne, il faut aller sur place pour discuter avec les tour-opérateurs."

A noter que le "Bordeaux Métropole CityPass", nouveauté de l'été, a été vendu à 3.300 exemplaires. Disponible pour 1 (21€), 2 (27€) ou 3 jours (33€), il propose un accès illimité à l'offre du réseau Tbc (tramway, bus, BatCub et parc relais), et donne accès à plus de 20 musées, lieux d'exposition et monuments historiques. "L'accès au tramway a été le plus consommé, devant les Visiotours, le musée d'Aquitaine, le CAPC et les croisières Burdigala...", détaille Stéphan Delaux.

Ce qu'en dit l'agence girondine du tourisme

L'Agence de développement touristique de la Gironde indique cet après-midi que "57% des professionnels girondins se disent satisfaits de la fréquentation touristique de la haute saison 2014 (mi-juillet au 17 août). Ils étaient 79% en 2013. Les opérateurs touristiques notent une haute saison qui a démarré la troisième semaine de juillet, et des comportements qui changent : plus de réservation par internet et de dernière minute, plus de négociation sur les prix et des annulations de dernières minutes plus fréquentes. Ce sont le Bassin d'Arcachon, Bordeaux et son agglomération qui semblent avoir tirés leur épingle du jeu avec un indice de satisfaction de 79%." (...) Le mois de septembre pourrait clore la saison sur une bonne note, en particulier à Bordeaux, grâce au tourisme d'affaire, et sur le Bassin d'Arcachon où 44% et 38% des professionnels tablent sur une hausse de la fréquentation par rapport à 2013."


Tourisme Gironde


Source : Agence de développement touristique de la Gironde, août 2014

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :