Pays Basque : une avant-saison décevante, un espoir pour l’été ?

 |  | 308 mots
La plage de Saint-Jean-de-Luz. Crédit : NH.
La plage de Saint-Jean-de-Luz. Crédit : NH. (Crédits : NH)
Le Comité départemental du tourisme (CDT) vient de publier les données et analyses de ce secteur économique pour le printemps et les prévisions pour la saison estivale. En dépit de jours fériés favorables, le mois de mai n’a pas répondu aux attentes des professionnels.

La météo capricieuse a contrarié le début de la saison touristique cette année au Pays basque. Ainsi sur la côte et dans l'intérieur du Pays basque, à peine 40 % des professionnels se disent satisfaits. Ce sont les villages de vacances et les campings qui enregistrent les moins bons résultats avec respectivement 16 % et 30 % de "bonne fréquentation". Par rapport à 2013, 58 % des pros estiment que la fréquentation française et étrangère est stable. En juin, les courts séjours ont redonné le moral à tous les professionnels. Si la filière thermale et les activités sportives ont connu une tendance à la hausse, les hébergements dressent quant à eux un bilan de l'avant-saison plutôt négatif notamment pour les résidences de tourisme, les villages-vacances et les campings avec une situation dégradée par rapport à la même période de 2013. Côté hôtels et agences de locations saisonnières, les avis sont plus partagés selon le CDT.

 

80 % des professionnels inquiets

Pour la saison estivale, les réservations sont en baisse sur la côte comme pour le Pays basque intérieur où pour ce dernier 80 % des professionnels sont même inquiets surtout pour le mois de juillet. Des prévisions qui devraient malheureusement se trouver accentuées avec les intempéries de ces derniers jours. A Cambo-les-Bains, les séjours thermaux sont annulés et les Thermes, après avoir été sous plusieurs mètres d'eau, pourraient être fermés quelques semaines. D'autres structures de loisirs installées sur les berges des cours d'eau sortis de leur lit vendredi 4 juillet ont également annoncé leur fermeture pour la saison. Sur la Côte basque, la fermeture des plages après les intempéries et les risques sanitaires pourrait aussi impacter la fréquentation selon les professionnels du tourisme.

www.tourisme64.com

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :