La conjoncture économique se redresse

 |  | 235 mots
Les carnets de commandes dans l'industrie continuent à se reconstituer d'après la Banque de France
Les carnets de commandes dans l'industrie continuent à se reconstituer d'après la Banque de France (Crédits : reuters.com)
Selon l’enquête mensuelle de février Banque de France – Eurosystème, la conjoncture aquitaine confirme les signaux clairs d’une meilleure orientation.

Dans l'industrie, la demande étrangère alimente les carnets de commandes qui se sont reconstitués. Les plans de charge se maintiennent au-dessus de la normale, à leur plus haut niveau depuis plus d'un an. L'outil productif est plus sollicité et l'on note un frémissement des intentions d'embauche qui pourrait se traduire positivement dans les mois à venir. Les perspectives de contrats s'accélèrent dans la plupart des secteurs. Dans le détail,les équipements électriques et électroniques, la fabrication de matériel de transport et la chimie s'inscrivent dans cette dynamique positive. L'industrie agroalimentaire est portée par la demande des produits laitiers notamment sur ses marchés étrangers. Les filières qui souffrent plus, comme la production de béton, ont été touchées par des phénomènes ponctuels.

Pour les services marchands, après une chute, l'indicateur régional se redresse, la situation de trésorerie s'améliore et les perspectives de contrats s'accélèrent. "Les mauvaises conditions climatiques expliquent pour partie les déconvenues observées dans différents secteurs tels que l'hôtellerie, les transports routiers ou l'intérim, estime la Banque de France. A l'inverse, la hausse des frais de mutation a dopé les transactions notariales et le volume de prestations informatiques progresse en février. La frilosité de la clientèle en matière d'investissements ainsi que l'érosion des marges restent fréquemment évoquées.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :