"Les robo-advisors vont faire apparaître de nouveaux épargnants"

 |   |  106  mots
Daniel Collignon, directeur général de Spirica
Dans cette interview vidéo réalisée à l'occasion de Bordeaux Fintech, Daniel Collignon, directeur général de Spirica, société d'assurance-vie du Crédit agricole, évoque l'impact de l'émergence des fintechs sur les acteurs bancaires traditionnels. Il range ces derniers dans deux catégories : ceux qui se saisissent du changement pour faire évoluer l'offre, s'appuyant notamment sur les systèmes automatisés que sont les robo-advisors, et "ceux qui se retranchent derrière leurs murailles".

Classant Spirica dans la 2e catégorie, il explique que les fintechs "correspondent à un maillon qui manque aujourd'hui dans l'assurance-vie et qui concerne l'allocation d'actifs. C'est la capacité à offrir à un client ce qui correspond à la fois à son appétence au risque, à ses objectifs, et faisant en sorte que la performance financière attendue soit maximisée par des outils intelligents." Daniel Collignon fait ici référence aux robo-advisors, systèmes automatisés de gestion de portefeuille qui représentent selon lui l'avenir de la distribution de produits d'assurance-vie et qui permettraient de mieux toucher la cible des jeunes adultes.

>> Voir l'interview vidéo

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :