Mobilités : la Nouvelle-Aquitaine va se doter d'un nouvel outil numérique pour l'achat de billets

Le syndicat régional des transports publics Nouvelle-Aquitaine Mobilités vient d'annoncer le lancement d'une plateforme commune pour organiser la vente de billets d'ici 2023. L'outil numérique intégrera une méthode de paiement novatrice et sera piloté par le tandem entre l'entreprise Kuba et une filiale de La Banque Postale, qui vient de remporter ce marché public.
La Société de Transports en commun de Limoges (TCL), membre du syndicat régional de transports publics, intègrera la nouvelle plateforme à partir de 2023.
La Société de Transports en commun de Limoges (TCL), membre du syndicat régional de transports publics, intègrera la nouvelle plateforme à partir de 2023. (Crédits : Limoges Métropole)

L'un des plus grands syndicats de transports publics de France va enfin se doter d'une technologie à la mesure de ses ambitions. Nouvelle-Aquitaine Mobilités vient d'annoncer, ce 21 juillet, qu'une nouvelle solution uniformisée de paiement va être déployée sur toute la région d'ici 2023 pour l'achat de titres de transports. Numérique, orientée vers tous types de transports, disponible dans tous les bassins territoriaux partenaires, elle doit simplifier l'organisation des mobilités pour les usagers.

Le nouveau système billettique et monétique de Modalis, la plateforme régionale de transports, sera accessible en ligne ou sur les bornes des pôles de mobilité. Il doit rassembler les offres de bus, trains, covoiturage véhicules en libre-service ou encore d'abris vélos sécurisés. Guéret et Tulle seront les premières agglomérations à accueillir le dispositif, avant qu'il ne soit déployé dans la trentaine d'autres collectivités membres du syndicat Nouvelle-Aquitaine Mobilités.

Lire aussiAvec Modalis, la Nouvelle-Aquitaine se dote de son propre calculateur d'itinéraires

Meilleure flexibilité

Les futurs utilisateurs pourront découvrir un système de paiement original, déjà déployé dans les transports de grandes villes comme Lyon ou Rennes, mais pas encore présent en Nouvelle-Aquitaine : l'open payment. Grâce à lui, la carte bancaire de l'usager peut constituer un titre de transport en elle-même, sans abonnement ou inscription. Le voyageur est donc facturé à la fin du trajet. Un nouveau système qui peut s'apparenter à un gadget à l'heure où la région tente encore de mailler les zones les moins dynamiques de son territoire et alors que l'état n'a pas reconduit l'offre TER proposée aux moins de 25 ans à l'été 2021. Les élus régionaux font tout de même valoir que l'arrivée de cette plateforme sera gage d'une meilleure flexibilité pour les usagers des transports.

Lire aussiLa sécurisation des transports en commun se prépare sur le campus bordelais

"Notre objectif est de mettre en œuvre une mobilité sans couture via une plateforme
intégrée de co-construction de la mobilité, dans laquelle chaque membre du syndicat,
chaque exploitant, chaque acteur de la mobilité qu'il soit privé ou public peut
contribuer pour servir les attentes de nos voyageurs", avance Renaud Lagrave, président de Nouvelle-Aquitaine Mobilités et vice-président du conseil régional chargé des transports.

Un marché public pour un binôme

Les responsables régionaux ont conditionné l'arrivée de cet outil à l'ouverture d'un marché public en février 2022. Alors que trois candidatures ont été étudiées, c'est celle déposée par l'alliance de Kuba, société spécialisée dans les systèmes billettiques, avec eZyness, établissement de paiement électronique filiale du groupe La Poste, qui a été retenue. Ces deux alliés n'en sont pas à leur coup d'essai puisqu'elles ont déjà décroché des appels d'offres publics à Cannes et à Besançon en début d'année. Avec ce premier marché remporté en Nouvelle-Aquitaine, d'un montant de 1,9 millions d'euros, Kuba et eZyness vont se servir de leur expérience commune pour déployer un système de de billetterie et de paiement qui puisse être opérationnel dès l'année prochaine dans les douze départements de la région.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.