Déconfinement : des restaurateurs inquiets mais le Bistro Régent confiant

 |   |  1008  mots
Marc Vanhove fondateur et dirigeant du Bistro Régent
Marc Vanhove fondateur et dirigeant du Bistro Régent (Crédits : Bistro Régent)
Le patron de la franchise Bistro Régent se montre raisonnablement optimiste sur une reprise qui pose encore problème, mais qu'il se sent très capable de réussir. De son côté le représentant des professionnels de la restauration et de l'hôtellerie s'inquiète du manque de préparation de l'Etat. Alors que tout le monde planche sur les conditions du déconfinement depuis des semaines, il regrette que tout ne soit pas encore réglé pour le 2 juin.

L'annonce d'une réouverture des cafés, bars et restaurants, faite ce jeudi 28 mai par le Premier ministre Edouard Philippe, était très attendue.

"Nous n'allons pas démarrer dans les meilleures conditions. Avec nos tables nous arrivons à dégager des espaces de distanciation de trois mètres soixante-cinq au lieu de quatre. J'espère que ça ne posera pas de problème. Sinon tout le monde est en branle, parce que c'est vraiment le moment qu'on attendait" témoigne Marc Vanhove, fondateur et dirigeant du Bistro Régent auprès de La Tribune.

Lire aussi : Covid-19 : les restaurateurs veulent que les banques et les assurances jouent le jeu

Le créateur de cette franchise, qui fédère 136 restaurants en France et 1.500 salariés, avait évalué à deux-trois mois la période de confinement que pourraient supporter les établissements de restauration. Avec ce déconfinement au 2 juin, le gouvernement est donc dans les clous. Mais il révèle aussi d'inquiétants problèmes d'organisation.

"Nous travaillons depuis deux mois sur des fiches métiers pour nous adapter aux nouvelles contraintes sanitaires et, trois jours avant la réouverture, ce sujet n'est pas encore tranché... Nous étions encore en réunion avec...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :