Shoot4me : "Le Bon Coin" de la photo

 |   |  580  mots
Shoot4me veut permettre aux particuliers et aux professionnels d'avoir accès à un meilleur visuel dans un temps moindre grâce à sa plateforme collaborative de missions photos
Shoot4me veut permettre aux particuliers et aux professionnels d'avoir accès à un meilleur visuel dans un temps moindre grâce à sa plateforme collaborative de missions photos (Crédits : Pascal Rabiller)
Chaque jour dans le monde, 350 millions de photos sont téléchargées sur Internet. Une startup bordelaise a souhaité simplifier la recherche de visuels en raccourcissant les délais. Sa plateforme contributive de missions photos Shoot4me a été lancée, hier, dans sa version finale. Ses cibles : agences de communication, marques, médias, particuliers, blogueurs…

Parcourir les banques d'image est souvent synonyme de longues minutes à rechercher un visuel qui, au final, n'est pas celui souhaité à l'origine. Mathieu Allouche, Eric Leon, Didier Recapé et Emmanuel Gay ont créé une plateforme contributive de missions photos qui a pour but de solutionner cette problématique et quelques autres. L'idée de Shoot4me naît en avril 2013. Quelques mois plus tard, Microsoft lance Spark, son incubateur parisien. Shoot4me candidate. Arrivés devant le jury avec un post-it sur lequel ils ont posé leur projet, les fondateurs repartent avec le soutien de Microsoft et font partie des six lauréats. Le Mobile technologies incubator, incubateur lancé par Alcatel Onetouch et Paris Incubateurs, est également séduit par le projet Shoot4me et l'accepte dans sa 1re promotion au même titre que 5 autres startups. Des distinctions qui surviennent alors que le site n'est alors qu'à ses prémices.

La startup s'est donc attelée, durant ces derniers mois, à la finition de la plateforme afin de concrétiser les espoirs que beaucoup avaient placé en elle, notamment Aquitaine Europe Communication qui les héberge au sein de l'Auberge numérique à Bordeaux. Après trois prototypes qui ont permis d'avoir les retours utilisateurs des versions bêta, Shoot4me a dévoilé, hier, sa version finale.

Deux nouvelles fonctionnalités prévues

Son but : permettre aux particuliers comme aux professionnels d'avoir accès à un meilleur visuel dans un délai raccourci. La démarche est simple : la personne qui cherche du contenu (le seeker en langage Shoot4me) remplit un brief dans lequel elle spécifie ses contraintes (définition de l'image, budget, conditions d'utilisation de la photo...). La communauté de shooter (photographes amateurs ou professionnels) lui envoie des propositions et le seeker fait son choix. La transaction entre shooter et seeker se fait sur la plateforme via la solution de paiement Mangopay.

"Poster sa mission photo permet de solliciter la créativité des gens. La plateforme peut répondre aux besoins des agences de communication qui recherchent un visuel pour une campagne, d'un média qui a besoin d'une photo pour illustrer son article ou un blogueur mais aussi d'une marque qui veut se rendre compte de ce que donne son enseigne in situ... Les missions sont géolocalisées donc le shooter ne recevra des alertes que pour les missions dont il est proche" explique Mathieu Allouche, un des cofondateurs de Shoot4me.

L'accès au service est gratuit mais un système de commission a été mis en place. Si la mission photo est rémunérée, Shoot4me prélèvera une commission de 12 à 20 %. En septembre, Shoot4me devrait se doter de deux nouvelles fonctionnalités : le contrôle et le shooting sur-mesure. La mission de contrôle permettra par exemple au seeker de demander à un shooter de capturer l'avancement d'un chantier, la présence d'un produit... Il pourra également demander un shooting sur-mesure en spécifiant les compétences requises, le lieu, la date, le budget... et les shooters disponibles pourront proposer leur profil.

Objectif : 2.000 utilisateurs

Pour lancer la plateforme, Shoot4me a eu recours à une campagne de crowdfunding. Au total, plus de 24.000 € ont été récoltés. L'équipe était, hier, au Club de la presse de Bordeaux afin de présenter la startup aux journalistes et photographes indépendants, utilisateurs potentiels de la plateforme. Shoot4me ambitionne d'atteindre les 2.000 utilisateurs d'ici à la fin de l'année et vise les 75.000 d'ici à 2017.

Le site

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/08/2015 à 21:05 :
Bonjour,si j'ai bien compris votre site permet a des photographes amateurs et professionnels de pouvoir être rémunéré en vous envoyant des photos sur votre site,il suffit d'accéder et de suivre les consignes.
Réponse de le 19/12/2015 à 17:14 :
C'est exact. J'utilise shoot4me depuis un moment et en suis très content car je dois faire pas mal de diaporamas pour mes études et préfère des photos originales que des photos trouvées sur google. En plus de cela il n'y a rien de compliqué, tout est très simple a comprendre

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :