France Relance : avec Staero, la mécanique de précision mène aussi aux loisirs (4/6)

 |  | 594 mots
Lecture 3 min.
Jean-Baptiste Faure, PDG de Staero à Bayonne.
Jean-Baptiste Faure, PDG de Staero à Bayonne. (Crédits : Staéro)
C’est une opportunité qu’elle a saisi pour gagner en robustesse et se diversifier. La société bayonnaise Staero, lauréate du plan France Relance, investit un million d’euros, dont 80 % aidés par l’Etat. Objectif pour cette PME spécialisée dans l'usinage de précision de pièces mécaniques : acquérir une nouvelle machine pour aller chercher de nouveaux clients en dehors de l'aéronautique et notamment sur le marché des loisirs.

"Face à la crise, nous avions deux possibilités : licencier et baisser la tête en attendant que cela passe ou investir. Nous faisons le pari d'investir !". Jean-Baptiste Faure, directeur de Staero, à Bayonne, qui fabrique des pièces ou sous-ensembles mécaniques pour des donneurs d'ordre dans le secteur aéronautique civil et militaire, et en premier lieu Dassault Aviation, a donc monté un plan d'investissement de plus d'un million d'euros.

"J'ai commencé à le bâtir en juin 2020 mais en voyant les modalités du plan de relance, j'ai posé tout ce que j'avais dans la tête depuis cinq à dix ans. C'était l'occasion. La stratégie, je l'avais déjà, mais je n'avais pas les fonds." Bilan, l'entreprise a été sélectionnée et...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :