A Blanquefort, GFT a vécu : Ford se sépare de Magna et les salariés s'inquiètent

 |  | 594 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : J. Philippe Déjean)
Après la fermeture de Ford Aquitaine Industries (FAI) l'an dernier, la ville de Blanquefort (Gironde/Bordeaux Métropole) va-t-elle devoir faire une croix sur la société nouvelle appelée à remplacer Getrag Ford Transmissions (GFT), qui emploie près de 1.000 salariés ? C'est le scénario noir que craignent les syndicats. En attendant, le groupe Ford confirme qu'il ne veut plus avoir de sites de production en direct en Nouvelle-Aquitaine.

Getrag Ford Transmissions (GFT), la coentreprise créée par Ford avec son plus grand sous-traitant mondial, le groupe canadien Magna, va cesser d'exister. L'information a été annoncée lors d'un CSE (comité social et économique) extraordinaire, qui s'est tenu ce vendredi matin 28 août 2020 dans toutes les usines Getrag, alors qu'il était initialement prévue hier jeudi. GFT, dont une usine se trouve à Blanquefort, est née il y a des années d'une scission au sein de Ford Aquitaine Industries (FAI), sous la forme d'une coentreprise entre Ford et son sous-traitant allemand de l'époque, le groupe Getrag. Avec comme mission de fabriquer des boîtes de vitesses manuelles pour le marché européen et en...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :