Nouvelle-Aquitaine : 600 postes à pourvoir dans les carrières malgré la crainte d'un trou d'air

 |   |  1119  mots
La carrière de Saint-Sever, dans les Landes.
La carrière de Saint-Sever, dans les Landes. (Crédits : UNICEM)
Si l'inquiétude est bien réelle quant à la vigueur de la reprise économique fin 2020 et début 2021, les industriels des carrières, réunis au sein de l'Unicem, rappellent que 600 postes sont à pourvoir en Nouvelle-Aquitaine à moyen terme. Cette filière qui emploie 2.000 salariés dans la région, principalement en zones rurales, espère une relance forte de la commande publique et souligne la totale dépendance de la métropole bordelaise en matière de granulats.

L'industrie des carrières et des matériaux recyclés est dans une situation paradoxale en Nouvelle-Aquitaine. Tirée ces dernières années par la forte croissance démographique régionale et une métropole bordelaise qui construit à marche forcée, la filière a vu son chiffre d'affaires annuel dépasser le milliard d'euros tout en faisant face à une pénurie de main d'œuvre. "Il y a des problème structurels d'emplois dans nos filières et dans nos métiers que ce soit pour des conducteurs d'engins, des agents de maintenance ou des chefs de carrière. Cette pénurie est accentuée par la ruralité et la désertification et la concurrence des entreprises de travaux publics et des grands groupes", analyse Patrice Gazzarin, le président de l'Unicem (Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction) de Nouvelle-Aquitaine.

Un tissu fragmenté

Les 47,5 millions de tonnes de granulats et autres matériaux extraits chaque année dans la région le sont en effet à 87 % par des TPE. L'effectif moyen se situe 6 et 7 salariés tandis que près de 60 % de ces 300 entreprises sont installées dans des aires urbaines de moins de 2.000 habitants. Faute d'être suffisamment attractive, la profession est ainsi à la recherche de profils très variés : foreurs, pilotes d'installations, agents techniques,...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :