Nautisme : le groupe Fountaine Pajot en forte croissance au 1er semestre

 |   |  360  mots
Le catamaran Alégria 67 (sur la photo) est un des catamarans vedettes du chantier naval charentais maritime.
Le catamaran Alégria 67 (sur la photo) est un des catamarans vedettes du chantier naval charentais maritime. (Crédits : Fountaine Pajot Gilles Martin-Raget)
L’intégration par Fountaine Pajot du chantier naval Dufour Yacht, racheté il y a presque un an, est une bonne affaire pour le numéro deux mondial du catamaran de plaisance qui affiche un chiffre d’affaires en très forte croissance.

Le chantier naval Foutaine Pajot, à Aigrefeuille-d'Aunis (au nord de La Rochelle), numéro deux mondial du catamaran de plaisance, coté en bourse, affiche une très forte croissance du chiffre d'affaires pour la période correspondant à son 1e semestre 2019 (du 1e septembre 2018 au 28 février 2019), soit une hausse de +81,4 %, à 80 M€. Le groupe, qui a pris en mai 2018 le contrôle du chantier naval rochelais Dufour Yachts, concepteur et fabricant de yachts monocoques, emploie 1.500 salariés.

A périmètre constant, c'est-à-dire sans compter l'intégration de Dufour Yachts au bilan, la hausse d'activité du chantier Fountaine Pajot au 1e semestre 2018-2019 est ramenée à +26,4 % (soit près de 55,7 M€). Le groupe, dont Nicolas Gardies est le directeur général, précise que cette hausse d'activité consolidée est alimentée par les ventes des modèles Astréa 42 et Alégria 67, pour les catamarans Fountaine Pajot, et par les monocoques Dufour 390 et Dufour 430.

197,5 M€ de commandes fin 2018

Les ventes à l'export continuent à dominer l'activité du chantier naval, à hauteur de 73 %, l'intégration de Dufour Yachts ayant toutefois rééquilibré la balance vers l'Europe. Cette région représente ainsi 24 % des ventes, juste devant l'Amérique du Nord (21 %) traditionnellement dominante dans le nautisme. Le grand export (Extrême-Orient/Pacifique) représente quant à lui 23 % des ventes et la région Caraïbes 16 %. Fountaine Pajot totalisait 197,5 M€ de commandes à l'issue des salons nautiques d'automne 2018, dont 103,4 M€ au titre de l'exercice en cours.

Fountaine Pajot Catamaran

 Fountaine Pajot vend beaucoup aux compagnies charter, qui louent ensuite ces bateaux (Fountaine Pajot - Gilles Martin-Raget)

Le groupe, qui note un niveau de commande plus précoce que l'année précédente, anticipe « une nouvelle année de croissance soutenue portée par la qualité et l'étendue de la gamme ». Sachant que les catamarans Astréa 42 et Alégria 67 restent deux atouts maîtres pour Fountaine Pajot, sans oublier le catamaran motorisé Fountaine Pajot Motor Yacht MY40.

En juillet prochain Fountaine Pajot, qui poursuit son plan de recrutement de 150 salariés d'ici le 31 août prochain, aura mis en service sa nouvelle usine du futur de 6.000 m2, qui sera entièrement dédiée à des productions automatisées.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :