Safran crée une nouvelle usine en Gironde, avec 200 emplois au Haillan

 |   |  429  mots
(Crédits : Benoit Tessier)
Le groupe aéronautique français Safran annonce ce mardi 12 mars la création d'une nouvelle usine de fabrication de pièces en 3D au Haillan, en Gironde. 200 postes seront créés. L'industriel précise que 30 à 50 salariés licenciés par Ford Aquitaine Industries pourront être embauchés s'ils le souhaitent.

Il y a quelques jours, le directeur général de Safran Philippe Petitcolin s'émouvait de ne pas réussir à implanter deux nouvelles usines dans l'Hexagone, tant les lourdeurs administratives françaises pesaient de tout leur poids. Il faut croire que ce coup de gueule a eu un écho rapide : le ministre de l'Economie Bruno Le maire s'était manifesté dans la foulée, expliquant qu'il se mobiliserait pour que ces usines ne partent pas à l'étranger. Le coup de pression a été payant : ce mardi 12 mars, Philippe Petitcolin a annoncé dans la foulée de leur rencontre la création d'une de ces usines au Haillan, tout près de Bordeaux. Ce site sera dédié à la fabrication de pièces en 3D, aussi appelée fabrication additive. Un accord avec la région Aquitaine et l'appui de son président Alain Rousset a permis à Safran "d'obtenir le soutien nécessaire" selon Philippe Petitcolin pour la création d'un campus global regroupant des activités de recherche, de développement, de production et d'usinage. La construction devrait commencer en 2020 pour une ouverture en 2021.

Une seconde usine est envisagée pour la production de pièces en carbone. Permettant de créer une centaine d'emplois, elle pourrait se faire sur un site proche de l'usine de Safran de Villeurbanne produisant déjà de telles pièces. Mais ceinturée par des habitations, celle-ci ne peut être agrandie.

Des Ford reclassés ?

"C'est une excellente nouvelle, c'est 200 emplois pour l'agglomération de Bordeaux sur une activité qui est technologiquement très avancée. Il y aura de la recherche et de la conception jusqu'au développement des produits donc c'est une bonne nouvelle pour Bordeaux et c'est également une bonne nouvelle pour l'industrie française. J'ajoute que Philippe Petitcolin s'est engagé à signer une convention avec l'Etat qui permettra de reclasser 30 à 50 salariés du site de Ford à Blanquefort, qui pourront être reclassés s'ils le souhaitent avec les formations adéquates, sur ce site de fabrication 3D au Haillan", a déclaré Bruno Le Maire.

Safran précise que 200 emplois seraient créés à terme sur ce campus girondin. Et que sur ce total, 30 à 50 personnes pourraient venir, si elles le souhaitent, du personnel de Ford Aquitaine Industries. Le constructeur américain a en effet annoncé il y a plusieurs mois la fermeture à l'été prochain de son usine de Blanquefort, au nord de Bordeaux, employant 850 salariés actuellement.

Safran est aujourd'hui n°3 mondial des équipementiers aéronautique et a enregistré une croissance de son chiffre d'affaires de 32 % en 2018, à 21 milliards de dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/03/2019 à 17:28 :
c' est bien

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :