Emballage bois : le Groupe Barbarie s’empare de Sipalex Charancieu

 |   |  470  mots
Site de l'usine Sipalex Charancieu, à Charancieu (Isère).
Site de l'usine Sipalex Charancieu, à Charancieu (Isère). (Crédits : DR Sipalex Charancieu)
Situé en Périgord, le Groupe Barbarie vient de prendre le contrôle de Sipalex Charancieu, en Isère. Objectif pour le premier qui vient de changer de dirigeant : s’imposer rapidement comme une référence dans les marchés du palox, de la fabrication et de la réparation de palettes spéciales (réactualisé 13/07/2018)

C'est en 2017 que Didier Chemin a pris le contrôle du Groupe Barbarie, leader européen de la fabrication de palox, ces caisses en bois utilisées pour emballer et stocker les fruits et légumes ainsi que, dans une version adaptée, les produits verriers et matériaux de construction. Le Groupe Barbarie a pris la suite de la menuiserie fondée en 1949 par Georges Barbarie à La Chapelle-Faucher, en Dordogne. Fils de Georges, Gilles Barbarie succède à son père en 1976 et bâtira le groupe éponyme, en particulier avec le rachat de Etablissements Marquet à Quinsac, toujours en Périgord.

Après cette transmission familiale, le groupe, qui réalise un peu plus de 20 M€ de chiffre d'affaires avec une centaine de salariés, a connu une reprise venue de l'extérieur. C'est ainsi que Didier Chemin est arrivé en tant que directeur général dans le Groupe Barbarie en 1976, après une trentaine d'années passées dans le monde de la palette, notamment comme directeur général du groupe Epalia, dont le siège se trouve à Pleudihen-sur-Rance (Côtes d'Armor), filiale du groupe Sita-Suez.

Plusieurs opérations de croissance externe en vue

Le DG a mené cette opération de reprise avec le concours de la société de gestion de fonds Galia Gestion, à Bordeaux, et de sa maison-mère, Alliance Entreprendre (groupe Natixis), spécialiste du financement privé, c'est-à-dire hors banque (440 M€ sous gestion), par le biais d'une opération de RES (reprise d'entreprise par salariés ou MBO pour management by out). Lors de cette reprise le nouveau dirigeant a affiché sa feuille de route, articulée autour de deux axes : continuer à développer le Groupe Barbarie dans le palox, avec la conquête de nouveaux clients, notamment à l'international, et utiliser la croissance externe pour renforcer les positions du groupe périg07/2018s le segment de marché des palettes spéciales.

C'est ainsi que le Groupe Barbarie vient d'annoncer la prise de contrôle du groupe Sipalex Charancieu, à Charancieu (Isère), qui a porté sa capacité de production à 6.000 palettes par jour après avoir lourdement investi dans l'automatisation, en particulier avec l'achat de robots Fanuc. Sipalex change de main et va continuer à se développer en compagnie de Frédéric Lambert, représentant la famille des fondateurs de l'entreprise.

Avec cette acquisition conseillée par la Financière Monceau, le Groupe Barbarie, qui porte son chiffre d'affaires à 30 M€, avec près de 130 salariés, booste sa capacité de production de palettes et renforce son maillage territorial à l'échelle nationale. Cette stratégie de développement n'en est qu'à ses débuts et le Groupe Barbarie va continuer à étudier des dossiers de reprise dans le marché de la fabrication et réparation de palettes spéciales, de palox et caisses bois sur-mesure.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :