ArcelorMittal se paie Exosun : pépite de l'énergie solaire

 |   |  417  mots
Vu du mécanisme des trackers qui permet aux panneaux solaires de suivre la course du soleil.
Vu du mécanisme des "trackers" qui permet aux panneaux solaires de suivre la course du soleil. (Crédits : Exosun)
Inventeur du panneau solaire capable de suivre la course du soleil, la société girondine Exosun vient de passer sous le contrôle du géant de l’acier ArcelorMittal.


Le tribunal de commerce de Bordeaux a choisi le groupe sidérurgique ArcelorMittal, dirigé par le milliardaire indien Lakshmi Mittal, comme repreneur de la société innovante girondine Exosun, à Martillac, qui était en redressement judiciaire depuis juillet 2017. Exosun, fondé et dirigé par Frédéric Conchy, s'est fait connaître par la mise au point des "trackers", ces supports qui permettent aux panneaux solaires de suivre la course du soleil pour avoir une efficacité énergétique maximale.

Marché fortement mondialisé, la production de panneaux solaires est soumise depuis des années à une concurrence féroce, qui a dès 2010 provoqué de gros dégâts chez les fabricants occidentaux, frappés par la guerre des prix lancée par la Chine. Forte de son innovation l'entreprise girondine, présente sur le marché de l'énergie solaire depuis dix ans, a réalisé plus de 55 projets dans le monde. Mais si ses "trackers" équipent 25 % du marché des grandes centrales solaires, la PME, qui avait déjà dû réduire son effectif de façon drastique en 2016, devait composer avec une santé financière fragile.

50 M€ de CA en 2018 ?

C'est pourquoi dès la mise en redressement judiciaire de cet été, Frédéric Conchy a annoncé qu'il cherchait un partenaire sur lequel s'adosser, comme l'a confirmé la revue spécialisée "GreenUnivers". C'est ainsi que Frédéric Conchy a expliqué à l'AFP qu'ArcelorMittal était un partenaire idéal pour la PME girondine, étant donné que "l'adossement industriel est vital pour devenir un acteur mondial de premier plan".

De son côté le directeur général d'ArcelorMittal Projects, Johannes de Schrivjer, a précisé à l'AFP qu'avec Exosun le groupe sidérurgique international allait prendre une nouvelle dimension. Au cours de l'exercice 2014-2015 Exosun avait réalisé un chiffre d'affaires de 20,8 M€, pour un résultat net de près de 500.000 euros et avec plus de 70 salariés. L'entreprise n'a plus publié ses résultats à compter de l'exercice suivant période au cours de laquelle "GreenUnivers" estime que son CA a atteint 35 M€. Toujours selon cette revue en ligne l'activité d'Exosun devrait se monter à 50 M€ sur l'exercice en cours, qui clôture en avril. Jusqu'à sa reprise par le géant de l'acier, en fin de semaine dernière, le point faible de l'entreprise venait de fonds propres insuffisants. Alors que ses perspectives semblent plus qu'encourageantes, avec un carnet de commandes qui serait de 40 M€ selon "GreenUnivers", qui cite le blog Tecsol (bureau d'étude en ingénierie solaire).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :